AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tanigawa Suô

avatar

Nationalité : Japonais Orientation sexuelle : Préférence pour les filles, mais tout ce qui est à son goût fait l'affaire.
Messages : 58
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   Jeu 22 Oct - 0:22

    Mes chers amis, vous allez apprendre aujourd’hui que les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait, dans la vie. Prenons ce magnifique lieu qu’était la salle d’eau pour exemple, et mettons tout de suite en pratique… Quelqu’un rentre dans les WC, va dans une cabine, puis, ô comble du malheur, n’arrive plus à en sortir alors qu’il devait se dépêcher de rejoindre son prochain cours après la pause. Vous savez pourquoi ce quelqu’un ne peut pas sortir… ? Parce qu’un méchant lui bloque la porte.

    Ce méchant, c’est Suô. Il n’était pas de bonne humeur aujourd’hui car dès le matin, tout s’était passé de travers pour lui. Entre le voisin de chambre qui squatte la salle de bain, la coupure d’eau chaude, les cahiers dont on a besoin mais qui ont disparut, il y avait de quoi devenir dingue. Tout ça avant 8 heures du matin, en plus. Non mais je vous jure x_x… Le brun n’avait pas adressé la parole ne serait-ce qu’à une seule personne jusqu’à la fin des trois premiers cours, et il grognait sur la moindre silhouette humaine qui lui passait à côté. Complètement fou ce garçon, oui, ça on le savait déjà… C’est pour ça qu’il fait peur, en général. Son comportement changeant déplaisait beaucoup, et il fallait avoir les nerfs solides pour passer outre ses sautes d’humeur, suivant lesquelles il souriait presque à tout le monde ou agressait même ses propres « potes ».

    Quoi qu’il en soit, c’est tout plein d’ondes négatives que le nippon quitta ses cours lors d’une pause, dans le but d’aller se rafraîchir le visage aux toilettes. C’était sans compter sur le fait que… là-dedans, quelqu’un se trouvait déjà, dans une cabine… C’était trop tentant. Vraiment trop. Aller faire peur au type dans les chiottes permettrait peut-être de se décharger un peu de sa tension, qu’en pensez-vous ? Eh ben lui il pensait que c’était une près bonne idée, aussi se présenta-t-il devant la porte fermée avec un sourire malsain sur les lèvres, puis donna un coup de genou généreux sur la planche de bois retenue par une serrure fermée.

    - …

    Et puis quoi, après? Eh bien rien du tout, il attendit avec son sale sourire, les bras croisés. Il attendit que quelque chose se passe, de voir quelle type de personne se trouvait sur ces cuvettes xD. Un rageux qui l’insulterait ou un petit timide? Dans tous les cas il avait juste envie de… profiter de son avantage actuel, même si ça risquait de finir en bagarre. Ca le défoulerait, au moins, pauvre garçon qui ne sait pas canaliser sa mauvaise humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayori S. R. Kishiya

avatar

Baito : Noone.

Nationalité : Américaine. Orientation sexuelle : Bi.. Surtout GAY
Messages : 46
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   Jeu 22 Oct - 1:07

Sayori était exactement le contraire de ce mec là. La journée de Sayori n'avait pas été plus joyeuse que celle du garçon dans les toilettes. A vrai dire, il ne faisait même plus attention a quand les gens s'acharnaient sur lui ou non. Cela faisait tellement de temps que tout le temps tentait de profiter de lui de n'importe quel manière. Il était un peu fatigué de tout ça, même si ça faisait deux ans qu'il était en paix dans sa chambre, et qu'il ne faisait chier personne. Il avait fallut qu'on le refoute a l'école, et au Japon qui plus est. Rien n'était nouveau ici. Il y avait toujours ceux qui se prenaient pour les meneurs, les meilleurs, entourés de leurs petites cours de sbires même capables de penser tout seuls; et les autres, mise a l'écart. C'était d'un banale affligeant pour Sayori. Certes, en ce qui le concernait il ne comprenait rien a la psychologie, même si il avait des notions de bases, et était fichu de vous dire que l'être mentalement retardé qui frappait contre la porte de sa chiotte ne devait pas se classer dans la catégorie "autres" mais plutôt la précédente, avec tout les autres débiles qui trouvaient que s'en prendre a plus faibles étaient bien. Pour Sayori ce n'était que des petits cons, ou connes même pas fichus de se mesurer a quelqu'un de leurs envergure, même si il devait bien avouer, que son opinion de ceux qui se la pétait de cette manière était très négative. C'est simple, il détestait tout ceux qui représentait un quelconque pouvoir capable de s'exercer sur lui. Il n'était pas rigide a l'autorité, seulement a l'autorité perverti, comme c'était le cas ici présent.
Il n'avait rien demander a personne, s'était levé sans déranger personne, et avait été en cours de la manière la plus naturelle et discrète dont Sayori était capable. Suivit ses petits cours, notant parfaitement chaque donnés que le prof pouvait énumérer, étant de temps en temps en désaccord sur certains point du cours avec eux... Mais il n'irait pas le faire remarquer. Même si il avait très envie et que les mots lui brûlaient les lèvres, il se retint, ne désirant pas faire de vague pour le moment. Tant que la mer n'était pas trop agitée, autant ne pas sauter dedans avec la grâce d'un éléphant. Au bout d'un certain temps, ils eurent enfin le droit a une pause. Sayori ne perdit pas une seule seconde pour s'enfuir dans les toilettes les plus proches. Non pas pour déféquer, faire pipi, ou se remaquillé, même si ses yeux commençaient a avoir une touche de pas frai. Non, en réalité, Sayori, bien qu'incommoder par l'odeur des toilettes, qui ne sentent jamais la rose, rappelons-le; avait trouvé un moyen pour être un peu tranquille. Il entrait dans une cabine, baissait le couvercle, et s'asseyait pour lire son livre, sans oublier d'évidement, s'allumer une petite cigarette. Nicotine qui lui était vital pour survivre ici, et rester calme. Ah oui, sur les brochures, les écoles ont toujours l'air bien... Mais la réalité était tout autre... Ce qui ne le changeait pas tellement d'avant. Il était tellement absorbé par son livre, que le violent coup de genoux de l'inconnue de l'autre côté eut pour effet de le couper de sa lecture... Laissant sa cendre tomber par terre. Oui c'était pas sympathique. Mais il s'en fichait de la cendre quoi. C'était un peu le cadet de ses soucis. Il se permit de soupirer, assez contrarié qu'on l'interrompe dans sa lecture, surtout qu'il arrivait au moment où le Prince était entrain de déshabiller la Princesse, et ça commençait a être amusant.. Enfin, oui, monsieur lisait aussi des livres pour fille, où les schémas étaient toujours pareilles : Rencontre lambda, tombe amoureux, font l'amour, et finissent par se marier. C'est vrai qu'on aurait pu le prendre pour un pervers en manque, mais même si c'était l'un de ses passages préférés dans ses livres là, si il voulait ce genre de choses pornographique, autant aller voir des films de culs, ou sur des sites sérieusement... Mais ça, c'était pas le genre de Sayori. Il finit après avoir été coupé dans son passage érotique de son livre, par lâcher a l'inconnu, toujours de l'autre côté de la porte.


- Si tu veux t'en prendre à une porte, et bien soit fais-le, mais ait au moins la décence d'aller faire ça ailleurs. A moins que cette porte précisément t'ai fait quelques choses, je peut t'assurer qu'elles se ressemblent toutes. Je te prierait donc, de laisser en paix, cette porte, en particulier.... Merci bien.


Et là, il était juste agacé. Imaginez quand il se met en colère.. xD. Non je dit des conneries, quand il s'énerve vraiment, son langage est grossier, puisqu'il perd le contrôle de ses émotions, ce qui n'étais pas encore le cas. Il attendit quelques secondes la réponse de la personne, avant de reprendre sa lecture, juste un peu plus haut, pour se souvenir de où il en était. C'était un comble de ne plus pouvoir être tranquille au toilettes... Il allait devoir trouver certainement un autre endroit pour lire ses livres et fumer ses clopes en paix. Le monde était dure et cruel en ces temps énervant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanigawa Suô

avatar

Nationalité : Japonais Orientation sexuelle : Préférence pour les filles, mais tout ce qui est à son goût fait l'affaire.
Messages : 58
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   Ven 23 Oct - 0:21

[ j'ai honte... c'est absolument... minablement... court xD]



    Mais rien à battre qu’il soit en train de lire ou pas, le type dans les chiottes. Vous savez ce que c’est, ces jours où on en veut au monde entier au point d’être super injuste envers tous? Ben voilà, c’était un de ces jours, désolé mon petit Sayori, faut faire avec. Haaah, si le brun avait su que celui qu’il embêtait n’était autre que le mec qui dormait dans le lit à côté du sien, eh bien…. Eh bien rien, en fait, ça serait revenu au même. Ca aurait peut-être même été pire. xD
    Il est vilain Tani-san, quand il est pas de bonne humeur, et franchement, un bon coup dans la figure lui remettrait un peu les idées en place, de temps en temps. Quoi qu’il en soit, la petite intimidation de Suô sembla avoir un résultat intéressant pour lui, car le type à l’intérieur de la cabine commençait à raconter plein de choses comme s’il parlait à un gamin à qui il faut tout expliquer. Wow, il n’y en avait pas des masses, des gens avec un culot pareil. Il était fou celui-là ? Non... parce que je veux dire… il y aurait bien un moment où il devrait sortir, et là, le lycéen ne le raterait pas, vous pouvez en être certains. Sérieusement, il devait avoir ses règles, le brun, pour être aussi chiant aujourd’hui xD.

    Après un petit moment de silence, l’aîné laissa échapper un léger petit rire grave, puis il retira ses bras du cadre de la porte pour planter ses mains dans les poches en s’adossant contre une paroi toute proche. Patience… oui, patience… mais enfin, il y avait quelque chose qui vint déranger les narines du garçon. Une odeur qu’il connaissait très bien, d’ailleurs. Fumée de cigarette. Eh ben, décidément, il était vraiment tapé, cet « inconnu » dans les toilettes, pour se permettre d’en griller une ici… Ou alors totalement ignorant. En tout cas, Suô se demandait de qui il pouvait s’agir, avec un culot pareil. Il lui semblait reconnaître un peu cette voix qui lui avait parlé mais qu’il avait carrément ignorée. Cependant, impossible de mettre un visage dessus. Hah, ce que c’était frustrant. X_X… mais au moins ça occuperait un peu son cerveau de jouer a « devine qui c’est ». En attendant, il y avait un détail à régler au plus vite, c’est ainsi qu’on entendit la voix pincée du brun s’élever pour la première fois dans la salle de bain.

    - Je crois que tu devrais éteindre ta clope. À moins que l’idée d’une alarme incendie qui s’enclenche bêtement et fasse paniquer tout le bâtiment te fasse plaisir?


    Hooooo, mais en fait, ça serait marrant que tout le monde panique *_* ! Non seulement on n’aurait plus de cours de la journée, mais en plus ça mettrait de l’action. Owi, pourquoi pas? Ca serait intéressant, et l’humeur de Tanichou serait un peu meilleure comme ça. Pour l’instant, il alla simplement à un robinet pour se passer un peu d’eau sur le visage, puis se remettre les cheveux en place d’une main. Bon… alors? è_é
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayori S. R. Kishiya

avatar

Baito : Noone.

Nationalité : Américaine. Orientation sexuelle : Bi.. Surtout GAY
Messages : 46
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   Ven 23 Oct - 1:03

    Il y avait des gens bien débiles dans cet établissement. Preuve en est, le truc de l'autre côté de la porte. Oui le truc qui semblait sûrement humain, mais dont la voix était... inexistante. Sayori était a milles lieux de se rendre compte que c'était un des malades avec qui il partageait sa chambre. Déjà que l'autre semblait avoir un sérieux problème avec le petit blond... C'était pas le moment de se mettre a dos le dernier de chambré... Et pourtant, la seule chose que mon Sayori voulait, c'était du calme. Finir son bouquin, ce qui lui demanderait quoi... Une heure maximum, et fumer sa cigarette en paix. Il ne demandait rien de plus. C'était pas compliqué a comprendre qu'il voulait être seul, pour pouvoir se délecter de sa lecture. Et je ne dis pas ça, parce que les personnages faisaient l'amour dans son fichu passage. Sayori aimait vraiment pouvoir lire, et peut importais ce qu'il lisait. Du moment que des mots s'enchaînaient devant ses yeux, que sa formaient des jolies phrases, bien tournées, et agréables a lire. Si bien, qu'il ne prêta aucune attention au rire du garçon. De toute manière, ce mec l''agaçait. Sayori supportais mal qu'on l'interrompt dans ses lectures, pour simplement se foutre de sa gueule, ou simplement.. Parce qu'on était trop débile pour comprendre, que ce n'était pas le moment. Sakae n'était pas un rebelle, il ne désirait pas tenir tête aux gens, non c'était même plutôt le genre a s'écraser et a attendre que tout passe et glisse sur lui. Mais voilà, parfois, quand il était assez protégé, et assez occupé, il avait tendance a être peu enclin a être sympathique, ou a se laisser faire. Et le fait que ce garçon se permettais de l'interrompre encore une fois pour parler de l'odeur de sa cigarette était vraiment énervant. Soit le mec manquait cruellement de cervelles, soit, il n'avait pas fait attention aux fait que Sakae avait ouvert la fenêtre... Certes, pas en grand, mais bien assez pour le plus gros s'en aille, ne risquant pas de déclencher quoi que ce soit. Il finit par quitter son bouquin des yeux... Et au bout de quelques secondes, se décida a le fermer et le ranger dans son sac. La pause toucherait a sa fin dans pas longtemps... Et puis, il était incapable de lire, avec cet empêcheur de tourner en carré qui faisait vraiment chier. Sayori finit alors pas lui dire assez mécontent, jetant son reste de mégot dans la cuvette des chiottes, après s'être levé, et avoir soulever le couvercle.

    - Si tu étais moins occupé a te regarder le nombril dans la glace, peut être aurais-tu remarquer que la fenêtre était ouverte. De plus, il est rare qu'un incendie se déclenche dans les toilettes... Déjà parce que c'est un lieu assez fréquenté, et de plus, parce qu'il y a une source d'eau très proche. Donc, il est quasiment certain que le détecteur de fumé ne sert qu'à faire joli et effrayé les ignorant comme toi qui pensent sincèrement qu'ils marchent.

    Sayori finit par tiré la chasse d'eau, et sortit de la cabine. Se retrouvant enfin face à face, avec le garçon... même si il était de dos, il voyait le reflet de son visage dans la glace. Quelle bonne idée de mettre des glaces.. Comme ça les garçons pouvaient passé leurs temps a se regarder... comme les filles. Sayori soupira, et alla au lavabo d'à côté, non pas pour se laver les mains, mais surtout pour faire une petite retouche maquillage. Le noir autours de ses yeux coulaient un peu, et c'était pas franchement agréable a voir. Ce qui ne l'empêcha pas de reprendre la "conversation" où il venait de la laissé.

    -Et quand bien même ces détecteurs auraient été en fonction. Tu ne crois pas que depuis le temps, il n'y a pas eut une sorte de ... pseudo-rebelle... dans ton genre, pour aller le débrancher? Si il y a des débiles capables d'écrire des choses obscènes sur les portes des chiottes, il doit bien y avoir des gens un peu plus évolués pour simplement, cassé un détecteur. nan? Mais je suppose que tu aurais préféré que ça sonne. Histoire que j'ai encore des ennuies, et que tu puisse, toi, te délecter de la panique, de la confusion, des élèves, mais surtout des professeurs face a une vrai alerte non-programmé. Je t'en prie... Essayes juste un peu d'exciter ce détecteur... que tu puisse au moins exciter quelque chose dans ta vie...

    Ah oui, il était un peu violent pour une sorte de Ijime. Mais je vous l'avais dit. Tani-Shou l'as profondément agacé et troubler dans sa lecture. Il n'est pas vraiment de bonne humeur lui non plus, même si il paraît plutôt calme, maître de lui et de ses émotions. Il n'avait pas envie de péter la figure au garçon. A vrai dire, son agacement commençait déjà a se dissiper, mais c'était simplement, qu'il n'avait pas pu finir de lire sa page.. Et ça l'énervait d'être coupé de cette façon brutale. Une fois finie, il rangea son crayons noir dans sa poche de jeans, noir aussi. Il était sûr et certain que ce détecteur ne marchait pas. Pourquoi? Parce que normalement un détecteur clignotait quand il fonctionnait.. celui là ne clignotait pas.. Et puis, ... a force de passer ici, il savait parfaitement qu'il ne marchait vraiment pas. De temps en temps, il faisait des petites vérifications, en démontant la boîte, pour s'assurer que les fils étaient déconnecter. Quoi? il s'y connaissait aussi en truc électronique. Je vous dit qu'il lit tout... même les manuels de bricolage... du moment qu'il peut lire, il s'en fiche de ce que c'est xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanigawa Suô

avatar

Nationalité : Japonais Orientation sexuelle : Préférence pour les filles, mais tout ce qui est à son goût fait l'affaire.
Messages : 58
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   Ven 23 Oct - 12:05

    Oh mais oui, il était très chiant Suô, je vous l’accorde. Empêcheur de tourner en rond, forte tête… Il n’écoutait pas forcément ce que les gens lui disaient afin d’aller jusqu’au bout de ses idées sans s’arrêter, même s’il avait totalement tord. Ce n’était pas nouveau chez lui, de s’en prendre à quelqu’un qui n’avait absolument rien fait pour mériter son sort. Il en avait besoin… il avait besoin de se venger sur les autres, parce que lui, personne n’avait jamais voulu l’aider à l’époque. Sa solitude l’enfermait encore maintenant, et au lieu d’en souffrir dans le silence, il se montrait aussi agressif que possible lorsque les choses n’allaient plus. C’était presque nerveux… Un besoin, tout simplement, d’être mauvais.
    Pauvre gars, lui qui faisait pourtant son possible pour montrer qu’il était un défenseur des victimes du coin, il y avait des jours où… lui-même… ne pouvait juste pas se retenir d’aller faire le mal, juste pour le geste. En général il s’en voulait juste après, mais ça, c’était une autre histoire. De plus, ce n’était pas lui qui était du genre à s’excuser, pour une question de fierté, mais aussi de timidité. Surtout de timidité, en fait. Et là, dans cette salle de bain, juste après avoir remit ses petites mèches noires en arrière, quelque chose l’interpella dans son cerveau, aussi vérifia-t-il immédiatement l’état de la pièce. Fenêtre un peu ouverte, alarmes débranchées… Mhh… Ouais, il était pas si con que ça, il avait eut le réflexe de vérifier, même si maintenant il était un peu tard pour cela, et c’est le type aux chiottes qui le lui rappela avec un autre long discours. RAAAH, mais qu’il aille se mettre la tête dans la cuvette, celui-là! On n’en avait rien à battre de si oui ou non l’air circulait pour aérer, tant qu’il sortait de sa cabine. Bien sur qu’il s’en foutait, Tanishu, mais on ne savait jamais si l’autre mec était un peu bête et n’aurait pas pensé à faire de raisonnement logique avant de paniquer… Et ben apparemment, si. C’est même lui qui se mit à traiter son interlocuteur d’ignorant. Et ce n’était qu’un début, en plus…

    Dans un soupir, Suô se redressa et vérifia l’heure sur son téléphone portable. Au même moment, le loquet de l’antre protégée où se trouvait l’Ijime venait de s’ouvrir. Ah… enfin… Et c’est en fixant le reflet du miroir que le brun prit tout son temps pour détailler la personne qu’il ne reconnut pas dans l’immédiat. Il était bien trop sur les nerfs pour se calmer maintenant et s’arrêter parce qu’il s’agissait d’un de ses partenaires de chambre, et là… le pauvre blond n’avait l’air de l’avoir remarqué, car il se présenta au lavabo d’à-côté pour se maquiller, sans même se rendre compte de ce qu’il risquait de prendre en agissant de la sorte. Ignoré… notre nippon se sentit totalement ignoré par… ce… TRUC qui faisait bien une demi-tête de mois que lui. Mieux, le petit monsieur se remit à causer, en provoquant plus que jamais. Oui, d’accord, ce gamin était peut-être bien agacé, lui aussi, mais ce n’était pas vraiment le moment. Puis-ce que Tanishéri est un « débile », il ne prend pas la peine d’écouter jusqu’au bout quelqu’un qui se fout de sa gueule. Pas dans un premier temps. C’est donc sans laisser le temps à son locuteur de finir sa réplique, le coupant juste avant les derniers mots, que le brun l’attrapa au col sans ménagement pour le plaquer au sol dans la seconde qui suivait. Il fit attention à ce que l’adolescent ne se cogne pas la tête cependant, mais l’écrasa ensuite contre les carreaux. Sa grande main droite avait empoigné une touffe de cheveux pour retenir le corps avec une force assez significative due à sa rage momentanée. Il n’était pas amusé, et le ferait rapidement comprendre. Soit. Qu’on le traite d’imbécile. Là, il en avait marre. Qu’on le traite de tous les mots si c’était amusant, lui, il ne les écouterait pas. À califourchon sur le blond, Suô avait le regard pointé droit dans les grands yeux maquillés du garçon. Et là, il le reconnut enfin. C’était LUI. Le mec de sa chambrée, celui de première qui aimait plus lire qu’autre chose. Un petit studieux perdu dans son monde. Il l’avait beaucoup ouverte, sa bouche, juste là. C’était tout nouveau ça… Alors voila le genre de personnes que c’était en réalité. Un petit culotté qui osait répliquer quand on l’embêtait. Tout du moins… entre 4 parois qui le protégeaient. Et là? Une fois menacé, est-ce qu’il réagirait de la même manière? Après un soupir plein de trémolos du à son était de nervosité, Tanigawa bloqua les poignets de sa victime à l’aide se sa main libre, et puis il se pencha sur son visage pour aller lui mordiller la lèvre inférieure. La sonnerie de début de cours venait de retentir, mais pour le coup, il n’en avait rien à faire… Sécher un cours ne ferait pas de mal. Il ne verrait pas Mana. Il ne verrait pas She. C’était peut-être mieux ainsi.

    - Laisse moi finir ta dernière phrase… exciter quelque chose dans ma vie? Tu penses avoir une vie plus passionnante peut-être, avec tes livres? Hein… Kishiya chan?

    Un petit sourire s’afficha sur son visage, et c’est sans la moindre hésitation que sa main tenant les poignets se mit à serrer plus fort. L’autre, quand à elle, descendit sur la mâchoire du plus jeune pour le forcer à ouvrir la bouche… et après… eh bien le vilain brun ne se gêna pas pour l’embrasser passionnément, profitant du gout de nicotine qui parfumait Sayori. Finalement, après une dizaine de secondes, ses dents se refermèrent sur la langue du blond qu’il tira à l’extérieur de la cavité buccale, avant de refermer la mâchoire suffisamment fort pour l’empêcher de prononcer un seul mot de plus.

    - Tu veux savoir ce qui est excité en ce moment? Il est dégueulasse ce monde, c’est pas toujours les plus intelligents qui gagnent. Il faut juste savoir taper plus fort pour se faire entendre... écraser les autres, pour pas se faire écraser. Tu comprends?

    Le sourire de Suô se dissipa peu à peu au fur et à mesure qu’il se rendait compte de la signification de son geste. Quel monstre… Il était sur le point de déshabiller ce garçon, à peu de choses près. Heureusement qu'il s'était reprit. Finalement, sa main gauche lâcha la mâchoire, et il se redressa un peu, histoire d’éviter qu’on puisse lui atteindre le visage, en cas de rébellion.

    Bah... t'as encore deux ans et des poussières pour t'en rendre compte, sinon. À moins de te suicider avant d'arriver au bout.

    Il était très sérieux, sur ce coup-ci. Et allez savoir pourquoi il racontait ça à ce gamin. Peut-être qu'il s'en voudrait si un jour son voisin de lit disparaissait. Il avait une grande gueule, ce petit. Malheureusement, face aux brutes qui ne prenaient pas la peine d'écouter, il risquait seulement de s'attirer des ennuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayori S. R. Kishiya

avatar

Baito : Noone.

Nationalité : Américaine. Orientation sexuelle : Bi.. Surtout GAY
Messages : 46
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   Ven 23 Oct - 17:29

    Sayori avait l'habitude d'un tas de choses qui dépassait l'entendement normal chez quelqu'un. Si bien, qu'il ne sursauta presque pas quand Tanishou se décida a lui apprendre "la vie"selon ses préceptes, en commençant par le plaquer au sol, et essayer de l'intimider. Si il savait a quel point c'était inutile de faire ça. En réalité, Sayori avait la tête dure, et changeait très rarement d'avis. Quand il quittait quelqu'un, c'était définitif, et pour la vie, pareille quand il détestait une personne. C'était aussi ce genre de réaction qui posait problème dans sa vie, mais lui, il s'en fichait. Il était comme ça, un point c'est tout. C'est vrai que la façon dont Tanishou agissait laissait présager une tournure qui ne plairait vraiment pas au petit blondinet au sol. Mais ce n'était pas pour autant qu'il allait se mettre a pleure et s'excuser comme beaucoup d'autres. Il n'était pas le genre d'Ijime a se laisser faire. Certes, il ne se défendait pas beaucoup, mais c'était soit il se laissait mal-traité, soit il se défendait, et risquait de mourir. Et même si il n'avait pas envie de vivre toute sa vie comme une victime, il n'envisageait pas de mourir bêtement pour une provocation débile. Et tant pis, si il devait supporter l'excès de zèle de Tanishou qui semblait prendre un malin plaisir a lui rappeler que ça vie n'était pas palpitante. Mais Sayori, lui au moins, il savait qu'il fut une époque... sa vie était beaucoup plus mouvementé et tourmentante qu'aujourd'hui. A côté de Miyaku-San, Tanishou ne pesait pas le poids. Pourquoi? Parce que Tanishou essayait simplement de la lui faire fermer, maintenant. Et parce qu'à l'époque, il était plus jeune, et plus naïf. Aujourd'hui, il avait apprit les leçons.. Même si certaines ne rentreraient jamais. Il aurait pu répliquer et continuer a devenir de plus en plus mauvais... mais il laissa couler, attendant simplement que le garçon qu'il n'avait toujours pas reconnu, se décide a laisser tomber, et s'en aller. Mais au lieu de ça, il se retrouvait a subir un baiser passionné. Et je dis bien subir. Jamais Sayori ne répondrait. Et sûrement qu'il ne provoquerait pas non plus l'homme en essayant de le mordre, ou autres. Non. Il préférait attendre qu'il se lasse de lui. Dans un sens c'était dangereux parce qu'il pourrais très bien ne pas s'arrêter tout seul... Et même si, il souffrait de sa petite langue a cause du vilain brun qui se permettait de le mordre... Sa phrase conforta Yori dans le fait qu'il risquait d'y avoir un petit problème. Il restait là, allongé par terre, sans bouger, a simplement attendre que ça passe. A quoi bon stresser? Si Tanishou voulait le violer, il le ferait et Sayori se laisserais sûrement faire. De toute façon, quoi qu'il avait décidé, Sayori ne voulait pas stresser son coeur plus que nécessaire... Même si il avait l'air de s'en fiche complètement de ce que le brun lui disait.. Il savait que c'était plus ou moins vrai... Mais Tanishou n'avait pas la vérité absolu. Et au bout de quelques secondes, il finit par lui demander, n'ayant plus mal.

    - Alors qu'est ce que tu attends hein? Si ça te plairait d'abuser de moi, et bah vas-y fais-le, j'ai juste pas toute la journée. Parce que si toi ne pas aller en cours t'indiffère. Moi j'aimerais bien pouvoir y aller... Car moi, après j'aurais un travail, tandis que tu passeras sûrement ton temps a jouer les gros bras pour un dealer, et finiras sûrement par mourir tué par ton propre chef. Si tu crois que je t'envie parce que tu te prends pour un mal dominant et fort, tu te met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. La différence entre toi et moi, c'est que je me fiches pertinemment de ce que tu peux bien penser de ma vie. Elle est telle qu'elle est, et si ça te plais pas... Vas voir ailleurs si j'y suis.
    Maintenant si tu as finit d'essayer de m'impressionner en me menaçant de me violer, ou en essayant de me mettre dans la tête que je suis un moins que rien et que je ferais mieux de me suicider pour le bien de tous, j'aimerais bien que ton corps bouge du miens, pour retourner en cours, puisqu'il semble évident que tu ne tenteras rien contre moi et que de toute manière, ... tes intimidations n'ont aucuns effets sur moi...


    Sayori regardait le brun clairement dans les yeux. Avoir peur? Pourquoi faire? Avoir peur ne servirait a rien, c'est pas ça qui le sauverait. Cela ne ferait que le rapprocher de la mort. Et il n'était pas effrayer une seule seconde par les menaces de Tanishou. Tout ce qu'il voulait lui faire subir, il l'avait déjà vécu, et même si c'était plutôt une sensation désagréable de se faire battre, ou de se faire violer... c'était du déjà-vu, du déjà-vécu. Sayori n'avait pas facilement peur. A vrai dire, il ne craignait rien, a part l'hôpital. Raison pour laquelle il n'avait toujours pas été se faire greffer un autre coeur, normal, en bonne santé. Il était incapable d'aller a l'hôpital tout seul. Le reste, c'était banale. Si il avait déjà pensé au suicide? Oui. Ce soir là, quand Miyaku-San abusait de lui, et qu'il venait de perdre son Toya. Il y avait fortement pensé... mais il avait finir par se dire que ça ne servirait a rien. Qu'il n'avait qu'une vie, et qu'il devait l'utiliser. Il était absolument impossible de rendre la vie de Sayori misérable au point qu'il veuille se supprimer. Ou même qu'il se mette a pleurer. Ce n'était plus son genre. Pas après ce qu'il avait vécu. Tout semblait tellement moins intense. Bon, faut dire que les médicaments pour éviter que son coeur se fatigue trop, aidait un peu a le rendre si... placide... Mais il était blasé par la vie. Sayori ne serrait jamais une victime passive et désespéré. Il était seulement une victime par obligation. Si il avait un coeur correcte, il aurait sûrement finit par devenir comme l'autre gars, le défenseur des "causes perdus" dont il avait oublier le nom. Sayori avait trop vécu, trop jeune, et ça l'avait bouffé... et son psy qui essayait de lui rendre des couleurs dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanigawa Suô

avatar

Nationalité : Japonais Orientation sexuelle : Préférence pour les filles, mais tout ce qui est à son goût fait l'affaire.
Messages : 58
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   Dim 1 Nov - 19:42

    Cette situation n’avait vraiment plus rien d’agréable. C’est vrai qu’au début, Suô s’était bien amusé, mais là ça prenait des allures très dérangeantes. C’était quoi le problème avec Kishiya? Pourquoi ne réagissait-il pas? Il n’était pas intimité, il ne semblait pas vraiment en colère… on aurait dit un pantin totalement indifférent, ce qui déplaisait beaucoup au brun. Il avait besoin de voir les gens réagir pour faire quelque chose d’eux, alors si ces derniers se mettaient à ne plus rien faire, où allait le monde ? x_x
    Le pire dans tout ça, c’est que le blond continuait à parler et à dire des trucs particulièrement blessants. Oké, c’était peut-être son moyen de self défense, mais ce n’était pas du goût de son aîné qui serra rapidement le poing en entendant ce qu’on lui disait. Qui était-il, ce mec, pour le juger ainsi? Qu’est-ce qu’il savait? RIEN! Alors pourquoi il faisait comme si c’était le cas? Tanishou n’avait pas fait ce genre de remarques qui donnaient l’impression qu’il connaissait la vie du plus petit, enfin, selon lui tout du moins.

    Donc. Bien qu’il se fût calmé sur le coup, le jeune homme retrouva un regard particulièrement mauvais et agressif. Il en avait assez qu’on lui dise qu’il était des choses qu’il n’était en fait pas du tout. Lui? Rester avec un gang et se faire tuer? Bien sûr que non ! Il avait des plans pour son avenir, il devait aider son père, aussi, pour s’occuper de ses petites sœurs. Et puis de toute manière, ses études arrivaient bientôt à leur terme dans ce lycée. Il lui restait l’Uni’ après cela. Mais on s’en fiche… ce blond ne connaissait pas son passé… il ne savait pas quelle personne il était en réalité, alors qu’il la ferme.

    - Arrête de parler dans le vide…

    Sa voix plus ou moins grave était toujours aussi calme qu’avant, et pourtant il ne fallut pas longtemps pour qu’un poing s’abatte dans la mâchoire de Sayori. La respiration du brun était devenue très forte d’un seul coup, et il se releva nerveusement en s’éloignant immédiatement du garçon qu’il avait laissé au sol. Ses yeux sombres restaient plantés sur lui, et il avait serré les dents de rage. Allez savoir pourquoi, il réagissait franchement bizarrement parfois. Il fallait peut-être qu’il fasse comprendre qu’il n’était pas inoffensif… ou c’était autre chose. Oui, autre chose… le fait qu’il n’arrivait pas à faire taire son cadet et que par conséquent, il n’avait trouvé aucun autre moyen pour le calmer. Violent, il était violent, et ceci n’était pas nouveau. Pourtant, alors qu’il reculait vers la porte, Suô hocha la tête de gauche à droite lentement, les sourcils froncés. Des larmes lui montèrent rapidement aux yeux, et puis il finit par se retourner en se cachant le visage d’une main. Les couloirs étaient vides, il n’y aurait personne pour le voir pleurer, et si quelqu’un se plantait, il l’enverrait contre un casier avant de lui laisser le temps de voir son visage. Bon sang. Pourquoi avait-il cogné? Pourquoi? Avait-il définitivement perdu tout moyen de communication depuis qu’il était ici? Ne savait-il pas se tenir…? Sakae avait raison, dans le fond. Il était une de ces brutes. Il était devenu une de ces brutes au fil du temps, et avait perdu sa capacité à écouter ce qu’on lui disait. Il faudrait qu’il s’excuse… mais il ne le ferait pas, comme d’habitude, il ne le ferait pas, et se contenterait de garder ça pour lui sans plus regarder le blond dans le blanc des yeux. Il en avait marre d’être méchant, mais c’était maintenant quelque chose de plus fort que lui.

    C’est donc en rentrant un peu les épaules que l’étudiant sortit de la salle de bain en manquant de trébucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayori S. R. Kishiya

avatar

Baito : Noone.

Nationalité : Américaine. Orientation sexuelle : Bi.. Surtout GAY
Messages : 46
Date d'inscription : 21/10/2009

MessageSujet: Re: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   Dim 1 Nov - 20:25

    Sayori-san parlait trop. C'était un fait. Et il en était parfaitement conscient. La plupart des gens n'écoutaient même pas les trois quarts de ce qu'il disait. Mais il s'en fichait. C'était, et ça resteras toujours une grande gueule, enfin, surtout maintenant. Depuis qu'il avait changer d'école, il se sentait obligé de réagir comme ça. Il n'était pas une victime parce qu'il se laissait faire! Il était une victime parce qu'il n'avait pas le choix! Et c'était ça le pire dans l'histoire. Alors oui, il réagissait pas quand on le frappait, ni quand on abusait de lui... Mais quand on ouvrait sa gueule, là c'était clair que Sayori l'ouvrait aussi. Il n'avait pas peur qu'on le frappe, même si clairement, il préférais éviter d'avoir mal, il ne pouvais pas avoir peur. C'était impossible de se mettre a pleurer pour supplier les gens, ou encore de s'énerver pour marquer son territoire. C'était des réactions qui faisaient que son cœurs battrait plus vite, et ça c'était inconcevable pour lui que ça arrive. Et tant pis si son colocataire de chambre, que Tanishou était, ne supportais pas ses propos, c'était qu'un détails. Cela ne ferais qu'un de plus dans sa chambre a avoir des problèmes avec lui. Déjà qu'il supportais assez peu Yoshida-San, il fallait en plus qu'il se coltine un débile comme Tanishou sur les épaules. Il était vraiment tombé dans une chambre insupportable. Mais ce n'était pas grave, il lui restait ses livres pour tenter de les oublier, et continuer de vivre dans son monde.
    Il avait toujours essayer de se faire petit, et invisible pour tout le monde. Et ça marchait la plupart du temps, quand un des sbires de Mana n'était pas dans le coin, ou quand il fermait sa grande bouche. A vrai dire, peut importais ce que Tanishou pouvais dire, ou faire a son corps, il s'en fichait. Ce n'était qu'un mauvais moment a passer, le reste après serait mieux, plus calme, et moins douloureux. Voilà comment il voyait la vie. Avec des moments dures, pendant lesquelles, il fallait juste fermer les yeux, et prier très fort que ça passe vite. Comme quand Miyaku-San se permettais de le toucher. Fermer les yeux, et prier très fort. C'est tout ce qu'il fallait faire... en théorie, mais depuis quelques temps, Sayori-san, ne fermait plus les yeux x.x A quoi bon? Quand vous avez déjà croisé le diable, ses pantins ne vous font plus peur. Voilà pourquoi, il ne sembla pas surprit une seule seconde de se récolter une bonne droite en pleine mâchoire. Heureusement qu'il était déjà au sol, au moins, il avait éviter de se faire déboiter la mâchoire par ce malade! Et quand le brun se releva l'air ... horrifier parce qu'il semblait avoir fait en pleine conscience, Sayori, en profita seulement pour se mettre assit et faire l'état des dégâts. Oui, ça faisait mal. Très mal. Mais qu'y pouvais-t-il? Il n'allait pas se mettre a pleurer parce qu'il souffrait quand même! Cela n'aiderais en rien, et lui donnerais juste mal a la tête, et des crampes aux joues a forces de pleurer. Oui, il avait déjà essayé plusieurs fois, avant tout ça. Et ça ne servait a rien.
    Il soupira doucement se disant qu'il allait encore avoir un énorme bleu, et qu'il lui faudrait mettre du maquillage quand il retournerais chez lui, pour pas que ses parents s'inquiètent. Si ils savaient ce qu'il vivait... Si ils se doutaient un seul instant, Sayori ne serais déjà plus en cours. Il finit par mettre la mains sur son sac, remplit de choses importantes pour lui, tels que ses cours, et ses bouquins pour lire. Il jeta un coup d'œil vers son camarade de chambré, qui décidait de sortir déjà. Sayori se félicita quand même d'avoir échappé a un abus sexuelle, et a une ruade de coups de la part du brun, tout en se relevant. Le sol était vraiment pas confortable. En même temps, rare était les gens qui s'allongeaient dans les toilettes, mais bon, c'était pas grave. Il mit son sac sur son épaules, soupirant une nouvelle fois en passant devant les glaces, et finit par emprunter le même chemin que Tanishu, a savoir, prit la porte pour retourner en cours. Ou attendre en permanence, vu qu'avec tout ça, plus aucun professeurs ne pourraient l'accepter en cours, vu l'heure qu'il était maintenant. Il était chiant le brun. x.x



HJ: THE END!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mais il est fou, mais il est fou! o_o [Pv. Sakae ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais t'es ou ? Mais t'es pas là ? Mais t'es ouuuu ?... [END]
» Mais t'es où ? Pas là, mais t'es pas là !
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nishigawa Gakuen :: ニシガワ 2 - Nishigawa 2 :: 

Toilettes et douches

-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit