AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans ce Monde Etrange [Annabelle x3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nikaidai Sae Yung
Sweet & Little Blind Prince ...
avatar

Baito : Aucun.

Nationalité : Metisse Nippo-Coréen. Orientation sexuelle : Se cherche à tendance Homosexuel.
Messages : 49
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Dans ce Monde Etrange [Annabelle x3]   Dim 18 Oct - 2:36

    Entends-tu rugir le cœur de la Bête Humaine ?

    La souffrance était quotidienne. Se lever chaque jour sans ne plus jamais voir le soleil, ouvrir vainement les yeux et ne voir que du noir, forcer encore jusqu'à en pleurer de dépit et étouffer les sanglots dans les draps jusqu'à l'épuisement. Et se recoucher, et se rendormir, et cauchemarder, parce qu'on ne pouvait faire que ça. Parce qu'il ne pouvait voir que dans ses cauchemars, car les rêves n'existaient pas pour lui. Connais-tu la souffrance quotidienne ? Connais-tu le supplice de ne plus voir ? Que les aveugles de naissance sont chanceux pense-t-il égoïstement. Parce qu'il se souvient encore du soleil, de la lune, de la couleur de l'herbe, des reflets du soleil sur les vitres de l'école, de sa maison du jardin, du visage de sa mère, des sourires de son père. Il se souvient de tout ça, mais ne peux plus les voir. Souffrance. Haine. Refus. Refus de ne pas voir. Encore et toujours il continue son refus, pleurant sur son sort, mais l'acceptant à la fois. Il a vite appris le braille. Il est doué, intelligent, il aurait voulu ne pas l'être. Dans l'école on s'est déjà arrangé pour ses devoirs, on s'est déjà arrangé pour tout. Ca ne semble pas être un handicap pour les autres, on s'habitue pense-t-on presque amèrement. Ridicule. Mensonge. Calomnie. Douleur au rendez-vous. Parfois il porte la main à ses yeux. Il n'y a pas de cicatrice, l'iris s'est refait, tout s'est refait, mais la vue n'est pas revenue. « Le nerf optique a été trop abîmé. Vos yeux voient, mais votre cerveau ne reçoit pas l'image. Nous ne pouvons pas toucher au nerf. Nous sommes désolés monsieur Nikaidai. » Mensonge. Oh je vous en prie taisez-vous, tous autant que vous êtes, ceux ne sont que des mensonges. Pleurs, tremblement et silence. Que la vie semble morte, terne et sans vie. Que la vie semble si triste.

    Lui. Un enfant abandonné.
    Nikaidai Sae Yung.
    Aveugle.

    Lui, notre petit Sae marchait à travers la foule de personne se faufilant comme se faufile n'importe quel enfant, sauf que lui, il était aveugle. Comment faisait-il ? Les bruits autour, et sans doute un sixième sens, ou un reste d'habitude. Il percevait. Il percevait et refusait et la canne blanche, et le chien, non on ne le savait pas aveugle, sauf quand il laissait ses lunettes aux verres fumés sur son nez, comme aujourd'hui alors qu'il était trop tôt, et que les cours ne commencerait pas avant une bonne heure. Il se dirigeait se faufilant comme un chat entre les élèves matinaux dans le bâtiment qui abritait les dortoirs, s'échappant avec grâce direction le gymnase. Il avait cours d'éducation physique, et ce dès le matin avec sa classe. Bien sûr, il en était dispensé, mais il y allait. Il aimait entendre les bruits autour de lui, entendre le monde vivre parce qu'il ne lui restait que cela. Plaçant ses mains dans les poches de sa veste rouge bordeaux en simili cuir, dont les bords avaient été retracés à l'aide de clou, il ralentit l'allure une fois sorti, respirant l'air frais avec délice. Une chose est sûr, même si il était aveugle, il s'habillait toujours avec classe. Aujourd'hui encore, il faisait preuve de raffinement, sous sa veste à la coupe cintrée qui le rendait encore et toujours un peu plus androgyne, il portait une chemise blanche à moitié boutonné sur un jean noir, rentré dans des rangers. Il était classe, et il s'habillerait toujours bien parce qu'il reconnaissait la texture de ses vétements et parce que Mee Hyung l'aidait. Combien de fois se reportait-il à son ami pour savoir certains détails ? Encore une fois, il ne pouvait s'empêcher de regretter le fait de ne pas l'avoir réveillé pour avoir un peu de soutien ce matin là. Mais il ne pouvait pas l'empêcher de vivre non plus. Non il se refusait à empiéter sur la vie des gens. Son intégrité le perdrait tôt ou tard.


    C'est la complainte d'un Homme qui pleure
    Sa détresse folle, sa voix
    Par monts et par vaux s'envole
    Pour arriver jusqu'à toi !!

    Les mots restent souvent absents, et les paroles s'échappent toujours au vent que finalement on finit par se terre, car les complaintes n'arrivent que peu jusqu'au destinataire. Soupirant, il continuait son chemin, bravant le froid matinal, se repérant s’il était sur le bon chemin grâce à la texture du sol. Oui il faisait tout pour être normal. Ne pas se faire repérer était son credo. Il avait assez souffert pour les années à venir pensait-il sans doute avec un peu trop d'espoir. Car il y avait toujours quelqu'un pour venir lui chercher des noises. Stop, ça suffit. Se reprenant mentalement, et cessant ce pessimisme qui décidément devenait une habitude chez lui, il finit les quelques mètres qui le séparaient du gymnase et de la piscine, se maugréant sur le fait qu'il devait se battre comme Mee Hyung. Passant les vestiaires sans s'arrêter, il retira ses bottes pour marcher dans le petit bassin avant d'aller s'installer dans les gradins de la piscine dans un petit coin tranquille espérant que personne ne viendrait là avant le début. Personne étant susceptible de venir le persécuter, sa cécité le rendant cible parfaite aux yeux de tous, mais ça serait trop espérer nous sommes d'accord.

    Ne jamais provoquer le Destin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle Tillman
Smocking Rebel
avatar

Baito : Chanteuse/musicienne dans un bar.

Nationalité : Franco Anglaise Orientation sexuelle : Bi, voire homo.
Messages : 133
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: Dans ce Monde Etrange [Annabelle x3]   Mar 27 Oct - 22:32

I took their smiles and I made them mine.
I've sold my soul just to hide the light.


Ce monde dans lequel nous nous trouvons est loin d'être un paradis, c'était même plutôt l'inverse, un véritable enfer. Dans ce lycée en particulier. Satan c'était réincarné sous le nom d'Utsukushii Mana, et bien évidement, elle avait elle aussi des sbires. Les Ataru, les suppos de ce démon, étaient tout aussi machiavélique que cette dernière. Le mal, il le faisait bien, et surtout, ils aimaient le faire. Leurs principales victimes? Et bien, dans cet enfer, ils chassaient les anges, bien évidement. La logique faisait ainsi les choses. Cependant, un petit groupe de résistant tentaient desespérement de lutter contre l'organisation, et de "sauver" les pauvres innocents qui se faisaient, non seulement harceler moralement, mais aussi frapper, tout dépendant du persécuteur. Dans le cas d'Annabelle, c'était les deux, et, hélas pour vous, elle excellait dans ces deux domaines. La manipulation était un jeu auquel elle était devenu experte depuis un moment, l'art du mensonge? Il y a longtemps qu'elle le maitrisait à la perfection. Elle avait à sa disposition toutes sortes d'armes, toutes plus fatales les unes que les autres. Elle avait du pouvoir, elle avait de l'argent, elle avait du charme, elle avait de l'intelligente, elle avait de la force, et elle avait du caractère. Croyez moi, toutes ces facultés dans les mains d'une fille de son envergure, cela faisait très bons, ou, au contraire, mauvais ménage, tout dépendait des occasions et des situations. Malgré tout ça, la Tillman n'était pas dupe, elle ne se prenait pas pour une sainte, elle était méchante, et elle le savait.

But now I see what I really am.
A Thief.
A whore.
And a liar.


Aujourd'hui était une journée, comme parmis tant d'autre. La rousse se leva, tant bien que mal, en retard. Elle s'habilla à toute hâte, se brossa les dents, s'empara de son sac, et fonça vers la piscine de l'école. Bousculant quelques personnes au passage, elle ne prit même pas la peine de s'excuser, et les personnes bousculer, ne lui firent aucunes remarques non plus. Non, ils n'étaient pas stupides, tout le monde la connaissait ici, ils savaient qu'il ne fallait pas la provoquer, même si c'était elle qui était en faute. Ne pas réveiller l'ours qui dort, que voulez vous. Ils préfèraient ne rien dire, et endurer, plutôt que de devenir une cible potentiel dans la liste des victimes de la Queen et de ses serviteurs. Arrivée dans les vestiaires, elle se retrouva seule, toutes les autres avaient déjà finis, et se trouvaient dans l'eau, vu que l'adolescente était arrivée en retard. La prof' lui fit la remarque qu'il n'était pas necessaire qu'elle se change, vu qu'elle avait au moins un quart d'heure de retard, elle se contenterait d'observer dans les gradins. Pensant sans doute la punir, au contraire, la rebelle n'en fut que plus heureuse.


"Génial, j'aime pas l'eau!

Immense sourire aux lèvres, elle laissa la professeur plantée, à tirer une tête dépité. Elle monta donc dans les gradins, et c'est là qu'elle aperçu Sae Yung. Lui, elle le connaissait très bien, évidement. Ils étaient déjà, de une, dans la même classe, et de deux, elle s'était battu avec lui, il y a quelques temps. S'il était devenu aveugle, c'était par sa faute. Après un vol plané à travers une fenêtre, il s'en était sorti avec quelques côtes brisées, et avait perdu la vue. Vous voulez savoir le plus effroyable la dedans? C'est que tout ça, avait été provoqué que pour une seule chose: Le garçon avait commis sans doute la plus belle bétise de sa vie: il s'était emparé du chapelet de la française, et l'avait charié avec, ne voulant pas lui rendre. L'impulsivité de la jeune fille avait vite repris le dessus, ce bijou étant pour elle plus précieux que sa propre vie, elle s'était jeté sur lui, et l'avait frappée, avant de l'envoyer voler dehors. Il y avait pire encore, c'est qu'elle ne regrettait absolument rien, et ne se sentait pas coupable, même pas une seule seconde. Un sourire moqueur se déssina doucement sur ses lèvres, alors qu'elle s'approchait du jeune homme, elle s'assit à ses côtés, en silence.

"Belle journée, tu ne trouves pas? Les nuages sont si beaux, ça m'en a éblouie ce matin, pas toi? Oups, j'oubliais, tu ne vois plus!" lança t-elle narquoisement.

_________________


"But if your heart is cold, my sheets are warm..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dans ce Monde Etrange [Annabelle x3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ◄► Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nishigawa Gakuen :: ニシガワ 1 - Nishigawa 1 :: 

Terrains de sports

 :: Piscine
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit