AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.

Aller en bas 
AuteurMessage
Annabelle Tillman
Smocking Rebel
avatar

Baito : Chanteuse/musicienne dans un bar.

Nationalité : Franco Anglaise Orientation sexuelle : Bi, voire homo.
Messages : 133
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   Sam 17 Oct - 1:39

« MADEMOISELLE TILLMAN !!! »

La voix fut stridente et aigue, bien que la personne qui venait d’hurler fut un homme. Une jeune fille courait dans la rue, sac à la main, à toute allure. Un immense sourire moqueur aux lèvres. Elle était poursuivit par un homme d’une quarantaine d’année, se tenant le nez qui était en sang. L’homme portait un costume, et semblait aussi endurant que la jeune fille qu’il suivait à travers les rues de la ville. Ce n’était pas la première fois que ce genre de mésaventures arrivait à Annabelle. Non, c’était même assez fréquent. L’homme finit par la rattraper, se mit face à elle et lui bloqua la route, reprenant son souffle bruyamment, entre deux traites, il lui lâcha :

« Mademoiselle, arrêtez vous où je dirais tout à Madame Tillman . »

La rouquine haussa un sourcil, surprise de cette menace. L’homme, en face d’elle, se nommait Cliford, c’était son garde du corps, en quelque sorte. Le genre de privilège qu’une fille de sénatrice pouvait s’offrir, sauf qu’elle s’en serait volontiers abstenu cette fois là. Il continua de lui faire la morale, l’adolescente leva les yeux au ciel, l’air blasé.

« Vous ne le ferez pas. Vous n’aimeriez pas être renvoyé parce que vous avez fait des attouchements à la fille de la sénatrice, n’est-ce pas ?
-Hein ? Mais je n’ai jamais rien fait de tel !
-Qui est-ce que ma mère croira ? »


Un immense sourire vint perler la bouche de la jeune fille. Fière de son coup, elle savait qu’il ne dirait rien, par peur de perdre son emploi. L’homme s’écarta, elle lui fit signe de partir, il s’exécuta, avec une mine de chien battu. C’était trop facile. La vraie histoire dans tout ça ? Anna’ avait vu qu’elle était suivit par quelqu’un, elle s’était retourné, et avait finit par cogner, en plein dans le mille, vu l’état du nez de son homme de main. Elle n’avait pas besoin d’une garde rapproché, elle avait laissé un message sur le téléphone de sa mère pour lui informer qu’elle ne voulait pas de Cliford. A force de faire pression, elle s’en débarrasserait.

La petite rebelle se mit à se balader, ses pas la menant jusqu’au parc de la ville. Elle sourit en y pénétrant. De l’herbe verte à perte de vues, des fleurs. Un lieu où elle se sentait vraiment proche de la nature, c’était parfait, elle aurait la paix ici. Elle s’approcha d’un arbre, passa son sac par-dessus une de ses épaules, et grimpa. Elle ferma les yeux quelques secondes, se laissant bercer par le vent. Sa jupe flotta dans l’air. Elle rouvrit les yeux puis chercha son paquet de cigarette dans son sac, en sortit une, puis la mit à la bouche. Et là, ce fût le drame ! Elle ne trouvait pas son briquet. Anna’ se mit à perdre son sang froid et tomba de la branche où elle s’était posé.

« BORDEEEEEEL ! »

Après s’être défoulé sur ce pauvre arbre innocent, elle ramassa sa clope, qui par bonheur, et miracle, était intacte. Elle regarda autour d’elle, à la recherche de quelqu’un.

_________________


"But if your heart is cold, my sheets are warm..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suh Mee Hyung
love&candy... Meemeeorpleasure...
avatar

Baito : Serveur de nuit dans un bar réputé

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Indécis, il se cherche encore.
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   Sam 17 Oct - 17:28

    Mee, aujourd'hui, n'avait rien trouver de mieux que de flâner dans les rues à la recherche de magasin, où il pourrait se trouver de nouveau habits plus provoquant les uns que les autres, pour son boulot de serveur. Chose qu'il ne porterait jamais dans sa vie de tout les jours, comme à l'école ou dans la rue par exemple. Il était complètement différent la nuit que le jour dans l'établissement. A croire qu'il ne s'agissait pas de la même personne.
    Il avait opté pour un pantalon plutôt ample, de couleur noir. Le haut, était un simple t-shirt à manche longue, de couleur blanc, avec une veste en jean foncé pour le tenir plus au chaud. C'est les bras chargé de paquet qu'il se rendit à sa chambre, ouvrant la porte pour remarquer que Park n'était, une fois de plus, pas là. Il en avait presque pris l'habitude. Peut-être avait-il fait comme lui, s'acheter des fringues pour son boulot qui était on ne peut plus osé que le sien. Il eut un vague haussement d'épaule, cachant ces paquets sous son lit, afin que son colocataire ne puisse rien y voir de leur contenus et sortir de nouveau, refermant la porte derrière lui. Il emporta, avant tout, un bloc de dessin, l'envie lui était soudainement passé par la tête, et il vaudrait mieux qu'il cède à cette envie plutôt que de s'ennuyer ferme ici.

    C'est dans le parc qu'il trouva refuge, trouvant un assez beau paysage, près d'un arbre imposant, s'installant contre ce dernier, les fesses au sol, le bloc de dessin calé sur ces cuisses, son crayon coincé entre ces lèvres. Par quel passage du paysage devait-il commencer pour être sûr d'avoir assez de place sur la feuille de papier ? Il entreprit donc de s'imaginer un cadre, dans sa tête, observant le début du ciel, jusqu'à avoir une vue sur l'ensemble et imaginer le ciel, plus le sol. C'est de cette façon qu'il commença à dessiner, non perturbé par le plissement de vêtement derrière lui, quelqu'un venait de grimper dans l'arbre. Inconscient de ce qui se passait, il ne fut sortit de ces pensées que brutalement en entendant des insultes lancé à … l'arbre. Ce fut tellement brutal, qu'il en laissa s'échapper son crayon qui tomba à ces cotés, laissant apercevoir, sur son dessin, un trait qui n'avait rien à faire là. Il insulta, mentalement, celle qui avait pu lui causer autant de tracas, mais à en entendre le ton de sa voix, ça ne pouvait qu'être une de celle qui était continuellement sur son dos, autant ne pas se faire remarquer et attendre qu'elle parte, ça vaudrait mieux pour lui.

    Il ramena ces jambes un peu plus contre lui, bloquant sa respiration. Ce n'était pas le moment de se faire remarquer. Resserrant le bloc à dessin contre son torse, il visa son crayon qui était à découvert. Sûr que s'il se penchait pour le récupérer, elle le verrait, le tronc de l'arbre ne serait jamais assez gros pour le cacher totalement s'il se mettait à quatre pattes sur le sol. Il entreprit donc de rester silencieux, jusqu'à ce qu'il n'entende plus rien. La jeune fille s'était immobilisé, à moins qu'elle soit partit. Il se pencha alors, avec la plus grande discrétion, sa main se refermant sur son crayon sur le sol. Il crut, tout d'abord, que ça allait être gagné, mais il perdit l'équilibre et s'étala lamentablement sur le sol, à la vue de la jeune fille qui n'allait certainement pas le louper, cette fois. Il étouffa un « humpf » de douleur, sentant le coin de son bloc, appuyé avec violence sur son torse, lui laissant certainement une marque visible. Il émit une moue, enfantine, trahissant sa déception et son découragement. Pour une fois qu'il aurait pu être tranquille, elle allait certainement se passer le temps, et les nerfs, avouons-le, sur lui. Il ferma les yeux, comme attendant sa sentence, restant au sol, sa joue contre l'herbe. C'était un moment si tendue, pour un lieu qui respirait le calme et la tranquillité. Ce n'est qu'après quelques secondes, poussant un profond soupir, qu'il ouvrit les yeux, observant la demoiselle. Il aurait pu la saluer, mais la dernière fois qu'il l'avait fait, il l'avait regretté. Autant rester silencieux et voir si elle allait prendre la peine de faire attention à lui, ou de l'ignorer, mais notons que la dernière probabilité était surement inexistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle Tillman
Smocking Rebel
avatar

Baito : Chanteuse/musicienne dans un bar.

Nationalité : Franco Anglaise Orientation sexuelle : Bi, voire homo.
Messages : 133
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   Sam 17 Oct - 23:11

Annabelle commençait à s'enerver toute seule, qu'est-ce qui était plus énervant que d'avoir des cigarettes, d'avoir envie d'en fumer, mais de ne pas pouvoir à cause de l'absence de feu? Rien sans doute. Si vous êtes vous aussi un fumeur régulier, vous comprenez sûrement à quel point c'est frustant. La clope est là, elle vous appelle, vous ne voulez qu'elle, la tentation est absolument abominable, on est obligé d'y succomber, mais non, vous ne pouvez pas, parce qu'il vous manque un maudit élément. Ce putain de briquet! Son cerveau, son corps, ses poumons, tout en elle lui réclamait sa dose de nicotine, il fallait qu'elle fume, ce n'était peut être pas une question de survie, mais c'était préférable si vous vouliez mon avis, sans ça, elle devenait encore plus exécrable. Et croyez moi, vous ne voudriez pas à avoir à faire à elle lorsqu'elle est en manque de quelque chose. Oh, encore, là, ce n'était que des simples cigarette, mais imaginez le résultat que cela pouvait donner lorsqu'elle était en manque d'héroine, de cocaine, de cannabis, ou autres diverses drogues, douces ou dures. Quand on est accro, on est accro. Et laissez moi vous dire que dans n'importe quel cas, c'est réellement difficile de décrocher. Dire d'arrêter, c'est facile, mais le faire, ça l'est moins. Parce que non, il ne fallait pas que de la motivation. La Tillman était parfaitement consciente des risques qu'elle prenait, et des répercussions que ça aurait sur son corps, mais il était trop tard, et elle n'avait aucune source de volonté pour stopper. Autrefois, lorsqu'elle vivait en amérique, elle en avait une, son premier et seul amour: Ashley. Mais le destin avait été contre le couple, et l'avait fait se confronter à divers problèmes: Sa petite amie avait dû faire de la prison à cause de la mère de la rousse, qui avait menti à son sujet, juste parce qu'elle ne supportait pas que sa fille soit homosexuelle. Lorsque l'adolescente avait réussit à faire sortir sa moitié, Annabelle avait d'abord été infidèle, un soir où elle avait trop bu. Un an qu'elles étaient ensemble, Ashley avait tenté de se suicider lorsqu'elle l'avait apprit. Finalement, elle lui avait pardonnée, mais le coup du sort voulu que la Tillman soit forcée de déménager au Japon, pour les entreprise de son père. Ce fut leur fin à toutes les deux.

Si vous voulez mon avis, c'est cet évènement qui l'a réellement changer en un monstre inhumain. Si elle était déjà rebelle auparavant, dès qu'elle avait déménager, l'an dernier, toute sa personnalité avait changée. Elle était devenue une espèce de Lol V.Stein, c'est à dire, pour ceux qui ne connaisse pas, un genre de monstre d'indifférence. On pouvait lui faire n'importe quoi, elle pouvait faire n'importe quoi, elle s'en contrefichait. D'abord, elle s'était plongée dans une profonde dépression, puis finalement, elle avait fait la connaissance de son "frère" de coeur, et il l'avait petit à petit sortie de cet état. Il lui arrivait quelque fois de déprimer de nouveau, et c'était dans ses moments là que toutes les drogues qu'elle possédait y passait. Si elle pourrait un jour se remettre de cet amour? Elle était persuadée que non, mais le destin serait peut être plus clément, à l'avenir, allez savoir. J'ai pas un peu beaucoup divagué là? Si, je crois! Bref!

Revenons donc à notre arbre, voulez vous? Poussant un profond soupir, la jeune rebelle porta son regard autour d'elle, cherchant n'importe quelle âme qui vive, sait-on jamais, qui pourrait lui prêter un peu de feu.


"Mais y'a personne dans ce parc bon sang!"

La mauvaise humeur s'installait petit à petit en elle. Puis un bruit se fit entendre, et les prunelles vertes de la française s'y portèrent furtivement.Elle ne tarda pas à reconnaitre l'auteur du son, c'était une de ses victimes préféré, Suh Mee Hyung. Un brave garçon, faible, c'était bien la son pire défaut pour lui le pauvre. Le jeune homme l'observait, sans faire un geste, il ne parlait pas, comme s'il attendait patiemment sa peine, comme s'il avait deviner qu'il en aurait une. Pour être franche, la rousse eut bien envie de se diriger vers lui, et de lui donner un gros coup dans les côtes, seulement, même si c'était une pauvre fille, elle avait tout de même quelques règles, et frapper quelqu'un à terre était contre sa morale. Et qui sait, peut être pourrait-il l'aider? C'est ainsi qu'Annabelle se dirigea vers lui, l'air indifférent, elle lui tendit une main pour l'aider à se relever, et lui demanda d'une voix posée:

"Mon cher Mee', aurais-tu du feu par hasard?"

_________________


"But if your heart is cold, my sheets are warm..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suh Mee Hyung
love&candy... Meemeeorpleasure...
avatar

Baito : Serveur de nuit dans un bar réputé

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Indécis, il se cherche encore.
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   Dim 18 Oct - 0:07

    Le regard rivé sur la demoiselle qui l'avait observé depuis sa chute, il s'injuria mentalement, prenant l'excuse d'être totalement maladroit. Idiot ! Il ferma les yeux, un tout petit instant, quelques secondes, pour les ouvrir et se rendre compte que la jeune femme s'avançait. Il était mort, hein ? Comme d'habitude. She, ramènes-toi, bon sang u_u Il ne pensait même pas à lui, juste à sa survie, dans quel état il allait se trouver après qu'elle soit partie ? Pire ou moins pire que la dernière fois, quand il avait rencontré Mana ?
    Une main lui fut tendue, comme pour l'aider à se relever. Venant de la part d'Annabelle, c'était bien trop louche, avouons-le. Seulement, s'il refusait, sa sentence serait bien pire, non ? Il tendit donc le bras, glissant sa main dans la sienne et se relevant avec précaution, écoutant attentivement chacune de ces paroles, tandis qu'il laissait son bloc à dessin et son crayon par terre. "Mon cher Mee', aurais-tu du feu par hasard?" Il aurait eut beau inventer toutes les excuses inimaginable, il n'en aurait pas sur lui. Et puis, mentir dans cet instant ne serait pas la solution la plus approprié. Il hocha négativement la tête, relâchant la main de la demoiselle pour les glisser dans ces poches.

    « - Je ne fume pas.. je n'ai donc pas de feu sur moi, désolé. »

    La seule erreur qu'il avait, peut-être, c'est de la regarder, la seconde erreur, celle de lui sourire. Il souriait à tout le monde, même à ces pires ennemis, comme quoi il pouvait donner le bâton pour se faire battre. Innocemment, bien sûr. Son regard quitta la jeune fille pour se pencher, ramassant son bloc à dessin, le refermant, attrapant son crayon pour le bloquer entre deux pages. Il cala ce dernier sous son bras, prêtant toute son attention sur la jeune fille, préférant ne pas laisser le silence s'installer trop longtemps.

    « - Je ne crois pas que ça soit très bon, pour ta santé, de fumer.. »

    Tiens donc, monsieur prêterait-il attention à la santé de la jeune fille ? Non, pas la moindre, c'était juste histoire d'engager la conversation pour ne pas laisser la moindre des pensées négatives de la jeune fille devenir réel. Il s'était souvent fait bousculer par elle, et en présence de Mana, elle semblait bien pire.
    Il se mordilla la lèvre inférieur, posant tantôt son regard sur elle, tantôt son regard sur le reste du parc. Dommage qu'ils se soient trouvé en retrait, personne pour les remarquer, et personne pour lui prêter main fortes si jamais il se passait quoi que se soit. Il en fut très vite mal à l'aise, haussant les épaules comme si un frisson imaginaire lui avait donné froid. Annabelle, serais-tu capable d'être aimable ou joues-tu encore un de ces jeux auxquels tu es très doué ?
    Il inclina la tête sur le coté, une mèche brune lui couvrant la vue, l'empêchant de totalement bien voir la jeune diablesse, mais de toute façon, il ne l'a regardait pas. Ou plus. Il était juste perdu dans ces pensées, entre l'idée de partir maintenant avant qu'il ne soit trop tard, ou continuer à bavarder avec elle, en sachant que ça ne serait jamais bon. Après tout, il pourrait peut-être la dissuader de lui faire quoi que se soit. Pas en l'agressant ou la menaçant à son tour, ça il en était incapable, mais peut-être en jouant la carte du mignon petit chaton. C'est comme ça qu'il arrivait à avoir ce qu'il voulait vers Park ou ces parents, peut-être qu'elle ne dérogerait pas à la règle. Il déglutit, relevant la tête, rejetant la mèche brune pour avoir libre court à son regard de dévisager la jeune fille, son éternel sourire sur ces lèvres.

    « - Tu veux que je t'aide à trouver un briquet ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle Tillman
Smocking Rebel
avatar

Baito : Chanteuse/musicienne dans un bar.

Nationalité : Franco Anglaise Orientation sexuelle : Bi, voire homo.
Messages : 133
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   Lun 19 Oct - 0:42

    Dans ce monde, il y avait deux sortes de personnes, tout bêtement: les bonnes, et les mauvaises. La Tillman ne le cachait réellement pas, jamais même, elle était pertinemment consciente de faire partie du second groupe, pour elle, c'était même une sorte de fierté. Une bonne personne peut devenir mauvaise, mais, dans le sens inverse, ça ne marchait pas, où très rarement. Quelqu'un qui aimait faire le mal autour de soit ne pouvait plus s'en passer, c'était comme une drogue, impossible, il fallait une dose minimum par jour. Maintenant, si on se penche plus sur la question de la rousse, on pouvait se demander, qu'est-ce qui la poussait à agir ainsi? Pourquoi est-ce qu'elle prenait autant de plaisir à faire souffrir les autres? La théorie que vous envisagez sûrement, serait le "complexe d'infériorité", elle se sentait inférieure aux autres, et aurait donc besoin de se "soulever"? Et bien non. Ce n'était pas ça du tout, loin de là. Elle n'avait jamais eu le sentiment d'être inférieur aux autres, au contraire. Depuis sa naissance, elle avait toujours penser qu'il y avait les gens qui dominaient, et ceux qui été dominé. Je vous laisse deviner dans quelle catégorie elle se plaçait. Depuis toute petite, elle se sentait supérieur, privilégié, sans doute à cause de son éducation, être la fille d'un aristocrate français et d'une sénatrice américaine ne vous aidait pas vraiment à recevoir une éducation normale, c'était sûr. Bref.

    Annabelle venait juste de tendre sa main au garçon, qui semblait assez hésitant, non sans raison. Il devait trouver son comportement assez louche, et c'était on ne peut plus compréhensible. Elle avait anticipé sa réaction, ce n'était pas très difficile à deviner. Il finit par prendre la main qu'elle lui tendait, et la rouquine l'aida doucement à se relever, lui adressant un sublime sourire. Lâchant sa main, il les glissa dans ses poches, et lui répondit qu'il n'avait, hélas, pas de feu sur lui. La française ne pouvait pas le blamer, tout le monde ne fumait pas. Tiens, pourquoi est-ce qu'il souriait? Tu veux une baffe, c'est ça?xD Non, la Tillman ne le frappa pas, elle lui répondit tendrement, même. Si vous voulez mon avis, ça ne présageait rien de bon.

    "Ca ne fait rien, merci quand même."

    Ses prunelles vertes ne le quittaient pas une seule seconde des yeux, calculant le moindre de ses faits et gestes avec précaution. Son regard se porta sur le bloc à dessin du jeune homme. Tiens, il dessinait? Elle l'ignorait ça. Peut être pour la simple et unique raison qu'elle ne s'était jamais vraiment interessée à lui, et qu'elle ne le voyait que comme un bouc émissaire. En bonne française, elle était très friande d'art cependant, et elle fut intriguée, et lui demanda, en souriant.

    "Tu dessines? Je peux jeter un oeil?"

    Son sourire s'effaça bien rapidement à la remarque que l'asiatique venait de lui faire. Quoi? Il se préoccupait d'elle maintenant? Ca, vous voyez, elle avait bien du mal à y croire. Elle voyait donc trois choses qui la dérangeaient: la première, elle détestait qu'on lui conseille quelque chose, la seconde, il faisait son lèche cul avec elle, sans doute pour éviter de s'en prendre plein la gueule, et enfin, la troisième, s'il faisait ça, c'est qu'il avait en tête qu'elle allait bel et bien le frapper, et qu'il jugeait mal ses intentions. Il n'atait pas à blâmer pourtant, le pauvre, tout le monde aurait réagit de la même façon à sa place, il était normal de craindre un tyran et de tout faire pour se faire bien voir de lui. C'était un peu comme la loi de la jungle, il fallait se faire petit pour ne pas se faire manger par le plus fort. Annabelle était une lionne, et Mee Hyung, une gazelle. Le prédateur et sa proie. Et ils savaient tous les deux leurs rôles. Il évitait de croiser son regard trop longtemps, ce qui ne faisait que prouver ce qu'elle pensait. Dans tous les cas, juste après qu'il lui ai demandé si elle voulait de l'aide pour trouver un briquet, pour toute réaction, la rebelle s'avança vers lui, lui attrapa le col, et le plaqua brutalement contre l'arbre, le fusillant du regard.

    "Tu sais, faire ton lèche botte hypocrite n'arrangera pas ta situation, loin de là, tu l'empires, et ça m'énerve encore plus..."

    Elle finit par le lacher, et lui donna une petite tape sur la tête, pas très forte. Son but n'était actuellement pas de lui faire mal, mais plutôt de le mettre en garde. C'était un simple avertissement. La jeune fille ne se recula pas, elle resta planté devant le garçon, souriant narquoisement.

    "Et si pour une fois, tu étais sincère et que tu me disais vraiment ce que tu penses de moi? Que ce soit positif ou négatif, lâche toi, je jure de ne pas te frapper si tu ne mens pas!"

_________________


"But if your heart is cold, my sheets are warm..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suh Mee Hyung
love&candy... Meemeeorpleasure...
avatar

Baito : Serveur de nuit dans un bar réputé

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Indécis, il se cherche encore.
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   Lun 19 Oct - 21:25

    Son regard rivé sur son visage le rendait on ne peut plus mal à l'aise. Pourquoi elle le détaillait de la sorte ? Il haussa légèrement les épaules, comme si un frisson l'y avait obligé, cachant légèrement son menton dans le col de sa veste. Elle avait quelque chose, dans sa voix, qui ne présageait rien de bon. Elle était trop douce, trop tendre avec lui, pour que ça soit naturel. Il poussa un léger soupir, détournant son regard pour observer un autre point du parc qui serait susceptible de lui enlever ce nœud à l'estomac. De toutes évidence, Annabelle n'avait pas dit son dernier mots et elle ne le lâcherait pas immédiatement, puisque étant de nature à briser l'innocence des jeunes, elle les torturait. "Tu dessines? Je peux jeter un oeil?" Il releva son regard vers la jeune femme, observant ensuite son bloc à dessin sous son bras. Regarder ces dessins ? A l'intérieur, il y en avait un qui n'était pas à lui, et s'il le lui prêtait son bloc, que serait-elle capable de faire avec ? Et en même temps, s'il ne lui donnait pas, que ferait-elle également ? Il eut la bonne idées, ou presque, de détourner la conversation sur la santé de la demoiselle, peut-être n'aurait-il pas dû. Une main se referma sur son col, et il ne put que reculer, son dos heurtant le tronc de l'arbre, lui arrachant une légère plainte. "Tu sais, faire ton lèche botte hypocrite n'arrangera pas ta situation, loin de là, tu l'empires, et ça m'énerve encore plus..." Prendre soin de sa santé, même s'il s'en fichait, c'était être lèche-botte ? Il pinça les lèvres, retenant cette remarques, tandis qu'elle le relâchait, retrouvant enfin l'air libre. C'est pas ça, mais elle avait bien manqué de l'étrangler u_u.
    Il posa sa main sur son col, le replaçant correctement, mais se massant la gorge également. Il en avait été sur, elle ne pouvait pas avoir changé. Il baissa légèrement la tête sous sa petite tape, observant son bloc à dessin, sur le sol, qu'il avait lâché sous la surprise. Malgré ça, il se trouvait toujours face à elle, contre l'arbre, de toute façon, elle l'aurait rattrapé s'il s'était échappé, c'est pourquoi, l'idée ne lui avait pas traversé l'esprit. "Et si pour une fois, tu étais sincère et que tu me disais vraiment ce que tu penses de moi? Que ce soit positif ou négatif, lâche toi, je jure de ne pas te frapper si tu ne mens pas!"

    « - Mmh ? »

    En quoi ça pouvait l'intéresser ce qu'il pensait d'elle ? Elle était vraiment étrange là.. Il hésita un moment, baissant le visage le temps de réfléchir un peu.

    « - Je pense que tu devrais...cesser de jouer le rôle de la méchante.. Tu es bien plus intéressante et plus de personne t'apprécierais si tu étais toi-même.. »

    Tant pis si elle n'était pas contente, au moins, il avait vraiment été franc. Il releva la tête, plantant son regard dans le sien. Il ne changerait pas d'avis, il le pensait vraiment. Néanmoins, il ne put s'empêcher d'être un peu plus méfiant, détaillant chacun de ces faits et gestes. De toutes façons, il n'étaient pas à un coup près, depuis le temps qu'il se faisait tiranyser, ici, autant dire que l'habitude avait été vite prise.

    « Et je ne suis pas un lèche-botte.. Mes parents m'ont toujours appris à dire ce que je pense. Et je pense que fumer, c'est dangereux pour la santé. »

    Voilà, il avait réussit à la placer celle-là. Au moins, il s'était défendu, d'un coté, ayant tenter de ne pas se laisser insulter d'une façon si injuste. Ces mains glissèrent, derrière lui, contre le tronc de l'arbre, sa tête venant s'y appuyer tout comme le reste de son corps. Qu'elle lui fasse ce qu'elle voulait, tant qu'elle ne touchait pas à son visage. Son visage était ce que personne n'avait le droit de toucher, les coups, y était prohibés.
    Frappe-moi, ou insulte-moi. Parle-moi aussi doucement que tu l'as fait, mais s'il te plait, ne touche pas à mon visage..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabelle Tillman
Smocking Rebel
avatar

Baito : Chanteuse/musicienne dans un bar.

Nationalité : Franco Anglaise Orientation sexuelle : Bi, voire homo.
Messages : 133
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   Jeu 29 Oct - 21:10

    Annabelle venait de décider de ne pas lui laisser une seule seconde de répis. Et ça finirait sans doute comme d'habitude, elle le frapperait un peu, puis lorsqu'elle se serait défoulée, elle partirait. Mee Hyung pouvait encore être heureux qu'elle se satisfasse de cela seulement, lorsqu'on regardait certaines choses qu'elle avait fait à d'autres personnes, il était encore chanceux. Sae Yung, lui, ne pouvait pas en dire autant. S'il était devenu aveugle, c'était pas l'entière faute de la Tillman, qui n'en éprouvait absolument pas le moindre remords. Non, elle n'était si inhumaine que ça, mais il avait touché à quelque chose de précieux à ses yeux, alors elle jugeait qu'il n'avait eu que ce qu'il méritait. Peut être que si les choses se seraient déroulées dans un autre contexte, elle l'aurait regretté. Dans tous les cas, à part elle et lui, personne ne savait que la rousse était responsable de sa cecité. Bref. La française venait juste de plaquer le garçon contre l'arbre, avant de le relacher juste après l'avoir mis en garde. Hey keupin, elle est de bonne humeur, elle t'a pas encore tapper! Elle l'observa se masser la gorge, sans faire le moindre mouvement. Elle aimait voir les signes de sa domination chez les autres. Le jeune homme n'avait pas bronché, et n'avait encore moins essayé de se défendre. C'était trop facile avec lui, beaucoup trop. C'en était presque injuste, mais tant pis, c'était comme ça. Sa faiblesse chez lui, c'était ça, qui l'enervait le plus. Elle n'arrivait pas à comprende qu'on puisse de laisser maltraiter de la sorte, sans jamais rien faire contre. Peut être inconsciemment, espérait-elle qu'un jour, il se relève, et lui donne un bon coup pour se défendre? Le bloc à dessin de l'asiatique tomba au sol, lorsqu'elle lui donna un petit coup sur la tête, sans aucun doute, avait-il été surpris. La rebelle se baissa et le ramassa doucement, avant de se mettre à la feuilletter avec précaution, tout en restant les oreilles ouvertes sur la réponse qu'elle attendait. Elle savait qu'il ne s'enfuirait pas, parce que lui savait qu'elle pourrait le rattraper sans la moindre difficulté.

    La réponse ne tarda pas à arriver, et elle en fut on ne peut plus surprise. Elle ne s'attendait pas, mais alors vraiment pas du tout à ce qu'il lui dise ça. Haussant un sourcil et fronçant le second, elle reporta ses prunelles vertes sur le brun, quittant les dessins des yeux quelques secondes. Elle posait souvent cette question à ses victimes, mais les réponses qu'elle obtenait étaient souvent très différentes de celle ci. Puisqu'elle les forçait à être sincère, elle avait toujours le droit à la vérité. Et cette dernière ne faisait pas toujours plaisir à entendre. Aussi, de nombreuses fois, elle avait eu à faire à des "sale monstre", "sans coeur" "pauvre fille", "salope", oh, vous savez, on peut continuer pendant des heures là dessus. Et Mee Hyung était sincère lui aussi, ça se sentait dans sa voix, et dans son regard.

    "Alors là, je dois t'avouer que je suis vraiment étonnée. Je m'attendais à quelque chose de méchant. C'est donc ce que tu penses de moi, que je joue un rôle?"

    La vérité était, que ce qu'il pensait était totalement juste. Visiblement, il avait fait une très bonne analyse de la personnalité de la jeune fille. C'est vrai, elle s'amusait à jouer la bad girl de service, la fille sans coeur. Mais en réalité, elle était le contraire, s'était enfouie en elle, profondément, certes, mais elle n'était pas aussi méchante qu'elle le prétendait. C'était une manière tout comme une autre de chercher inconsciemment de l'attention, de la reconnaissance, peut être aussi. Même si c'était une manière assez peu commune. Elle reporta son attention sur le carnet à dessin, et continuer de l'observer avec attention. Continuant d'écouter ce qu'il avait à dire. Elle ignora sa remarque sur le tabac, de toute façon, qu'est-ce qui n'était pas dangereux ou mauvais pour leur santé à leur époque? Il fallait bien mourir d'une façon ou d'une autre. Elle referma le bloc à dessin, et porta son regard sur lui, il venait de glisser ses mains contre le tronc, comme s'il se soumettait et lui offrait librement son corps pour qu'elle le frappe. Ce qu'il attendait sans doute, puisque dès qu'ils se croisaient, ça finissait toujours ainsi. Un sourire amusé illumina le visage de la française, qui se contenta de lui tendre son cahier gentiment, sans l'avoir abimé.

    " Jolis dessins."

    Annabelle le regarda un petit moment, sans bouger. Le garçon, lui, devait sans doute encore attendre sa sentence, attendre qu'elle se défoule, et qu'elle en ait finit pour aujoud'hui, qu'il puisse être tranquille. Mais cette fois ci, elle avait une autre idée en tête. Non, elle ne le frapperait pas aujourd'hui, elle n'en avait pas envie. Elle avait une autre idée en tête, quelque chose de beaucoup plus interessant, qui changerait largement de leurs habitudes. Toujours plantée devant lui, elle rapprocha son visage près du sien et lui murmura à l'oreille:

    "Interessante si j'étais moi même? Je peux me montrer interessante de bien des façons, tu sais..."

    Un sourire moqueur s'installa sur ses lèvres, elle savait qu'il ne réagirait sans doute pas comme elle le voudrait, mais tant pis, elle le ferait quand même. Avec ses mains, elle lui bloqua les poignets contre le tronc de l'arbre, s'il le voulait vraiment, il pourrait se dégager, mais elle tacherait de s'y opposer. Elle fit glisser son visage jusqu'à son cou, frolant son nez avec sa peau, elle respira, laissant son souffle tapper contre le cou du jeune homme, après un court instant, elle y déposa quelques baisers.

_________________


"But if your heart is cold, my sheets are warm..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suh Mee Hyung
love&candy... Meemeeorpleasure...
avatar

Baito : Serveur de nuit dans un bar réputé

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Indécis, il se cherche encore.
Messages : 188
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   Jeu 29 Oct - 23:22

    Hyung ? Se défendre ? Oui, mais seulement avec certaines personnes. Takuya, par exemple, est quelqu'un qu'il connaît depuis bien longtemps, ce dernier s'amuse à le draguer ouvertement rien que pour un baiser qu'ils ont partager il y a des années. Inutiles de rajouter que c'était idiot ce jeu, et qu'il est bel et bien terminé. Même si Mee le lui répète sans cesse, le garçon tête de mule reviens à la charge, et c'est seulement avec lui que Hyung se défens. Il n'oserait jamais parler à Mana de la même façon qu'il parle à Takuya, et Annabelle encore moins vu la façon dont elle était si sadique, elle pourrait le tuer TT Enfin, c'est ce qu'il pensait.
    Elle ramassa, presque avec soin, son carnet de dessin, le feuilletant. Et pendant ce temps là, Mee observait chacun de ces gestes avec la plus grande attention, espérant qu'elle n'abîme rien, c'est que tout n'était pas forcément à lui. Il y en avait bien quelques uns, mais le reste était de Keiko. Autant dire qu'il en prenait soin le plus possible. Son regard se releva sur Annabelle, après lui avoir répondu. "Alors là, je dois t'avouer que je suis vraiment étonnée. Je m'attendais à quelque chose de méchant. C'est donc ce que tu penses de moi, que je joue un rôle?" Il hocha positivement la tête. Oui, la plupart des personnes qui agissait comme elle jouait un rôle. Parce qu'il voulait plus d'attention. C'était indéniable. Il baissa ensuite le regard sur le carnet qu'elle lui tendait. " Jolis dessins." Il lui adressa un petit "merci" avant de le prendre entre ces bras.

    Mais voilà, elle ne pouvait pas rester aussi sage qu'elle l'était maintenant. Il s'était presque même mit à apprécier sa compagnie. Ce qui allait durer qu'un temps seulement. Elle s'approcha, le faisant reculer d'avantage, difficile quand on est déjà contre un obstacle qui refuse de vous y fondre. "Interessante si j'étais moi même? Je peux me montrer interessante de bien des façons, tu sais..." Mee ne savait pas de quelle façon elle parlait. peut-être était-ce encore des coups ? Qu'elle l'humilie pour être intéressante face à tout ceux qui le verront ? Non, c'était encore autre chose. Il fut contraint de lâcher son carnet à dessin, ces mains prisonnières contre l'arbre, quand elle les lui bloqua. Il pouvait se défendre, bien sûr, si encore il n'avait pas peur des représailles. Pas son cou ! Trop tard, elle venait d'y faire couler son souffle, de le frôler et d'y laisser quelques emprunte de ces lèvres. Il retint avec peine un frisson, pressant ces lèvres histoire de ne pas laisser sortir ce soupir qui avait bien manqué de briser l'affreux silence qui venait de s'installer. Comme toutes personnes, on a THE point sensible, celui-ci, seul Takuya le savait et savait s'en servir, mais cette fois, il y avait une seconde personne à le savoir. Annabelle. Il tira légèrement sur ces points, penchant la tête en avant, son front se posant sur l'épaule de son martyre, lui ôtant tout accès à la moindre partie de cette fine peau. Il dû chuchoter assez fort pour qu'elle l'entende.

    - Je ne suis pas sûr de vouloir explorer ce coté intéressant...

    Et d'une, parce qu'il n'était pas quelqu'un qui allait vers tout le monde et n'importe qui juste pour prendre un peu de plaisir, et de deux, parce qu'il n'y connaissait encore rien vu qu'il était encore pure. Vous voyez sûrement de quoi je veux parler. Ces lèvres se refermèrent, étouffant une légère plainte. C'est qu'elle lui faisait mal, elle tenait ces poignets contre l'arbre et quand il voulait s'en défaire, il se griffait le dos des mains contre le tronc TT C'est bête.
    Il releva donc la tête, faisant face à son visage.

    - Et je suis sûr que ce n'est pas ce que tu veux non plus.. Est-ce que là encore tu joues un rôle ?

    Cette fois, il tenta de soutenir son regard. Fixant les prunelles de la demoiselle en face de lui, sans plus chercher à s'évader. De toutes façons, que risquait-il à part se prendre une jolie baffe ? TT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Suh-(shi)] It's dangerous to love me.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Suh-(shi)] It's dangerous to love me.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nishigawa Gakuen :: 東京 - Tokyo :: 

La ville

 :: Parc
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit