AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fatigue nous guette [Emishya]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ryûtaro Hayasaki
Professeur d'anglais
avatar

Baito : Professeur.

Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Messages : 36
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: La fatigue nous guette [Emishya]   Dim 13 Déc - 12:22

C'était un soir comme tout les autres, il était a peu près 23h ou minuit, a vrai dire Ryûtaro n'avait pas vraiment regarder, la seule chose qu'il savait, c'est qu'à cet heure-ci il pouvais librement aller prendre sa douche, sans risquer de tomber sur un de ses élèves, ce qui le mettrais franchement mal a l'aise, non pas que les douches étaient comme dire... communes, mais surtout le simple fait d'imaginer croiser un élève en sortant de sa douche, ou en y entrant avait la fâcheuse habitude de le faire sentir pas a sa place.
C'est ainsi, que Ryûtaro a une heure bien avancé de la nuit, avait pris ses petites affaires sous les bras, et se rendit dans la pièce remplit d'eau, pour se doucher. La fatigue le guettais, et il savait parfaitement qu'une fois la douche prise, et ses vêtements mis, il irait directement se coucher, sans attendre plus longtemps. Ryûtaro n'avait pas très envie de traîner, et il ne passa pas trois plombs sous l'eau, même si la douche chaleur qui s'écrasait sur sa peau le détendais, ce qui commençait doucement a lui donner encore plus envie de s'endormir, il dût lutter pour ne pas laisser ses yeux fermer plus de quelques micro seconde, de peur de s'endormir tout nu sous la douche, et de s'exploser le crâne contre le sol en tombant. Au lieu de ça, il prit conscience que du froid serait meilleur pour le garder éveiller le temps de retourner a sa chambre et de s'endormir.
Après s'être bien frotter tout partout, et même les cheveux, après s'être bien rincer, il décida qu'il était temps de sortir de la douche. Il noua une serviette autour de ses petites hanches pas bien large, et sortit de la douche de cette façon. A vrai dire, il n'avait pas tellement envie de se dépêcher, et s'en retourna au banc qui attendais sagement avec ses vêtements, et s'assit dessus. Il avait passer sa soirée a lire des articles en Anglais, sur son pays natale qui était l'Australie, et surtout, a essayer de rédiger un lettre pour ses parents, et sa famille. Mais il n'avait jamais su quoi leur dire... et parler de sa vie privé et sexuelle n'était pas vraiment dans ses hobby, il n'avait rien a dire. Il y avait des soirs comme ceux-ci, où il se sentait extrêmement seul, sans personne a retrouver, sans son fils a border, ni même pouvoir s'assurer qu'il allait bien. Il y avait des soirs, où il aurais mieux fait de se coucher plus tôt et de ne pas se poser de question comme il le faisait en ce moment. En plus, il devait avoir l'air con, debout sur le point d'enlever sa serviette pour s'habiller et pourtant, il restait parfaitement immobile. Il se rendait compte a quel point quoi qu'il fasse sa vie partais toujours en cacahuète toute seule. Il soupira grandement quand...


hj: ne sumimasen c'est court >.<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emishiya Yaeda
Professeur de mathématiques
avatar

Baito : Sensei.

Nationalité : Double nationalitée Espagnolo-Japonaise. Orientation sexuelle : Se fiche du genre de la personne.
Messages : 9
Date d'inscription : 12/11/2009

MessageSujet: Re: La fatigue nous guette [Emishya]   Dim 13 Déc - 16:01

Certes, il était assez tard, pour ceux qui étaient sensé se lever tôt demain, et surtout, pour certains élèves qui auraient déjà dut être au lit a cette heure bien tardive. Mais pour Emishya ce n'était plus vraiment le moment de dire Tard. En réalité, il était sortit dehors, et s'était mis a traîner dans un bar, non pas dans l'intention de se mettre minable, mais juste pour profiter d'une bonne bière de temps en temps. Beaucoup aurais pu croire qu'il chassait sa prochaine proie, mais ce n'était pas du tout la façon de faire de notre cher Sensei. En effet, même si par défaut, il ne disait jamais vraiment nan quand quelqu'un tentai une approche envers lui, il était très terre a terre, et savait parfaitement bien qu'il ne voulais absolument pas perdre son temps a batifoler avec des gens de passage dans sa vie. C'est pourquoi, sentant l'ambiance devenir assez lourde et malsaine, il décida qu'il était temps pour lui de rentrer, et qui sait peut être travailler un peu.. ou pas. Tout dépendrais de sa non-envie d'aller se coucher.
Alors qu'il marchait dans l'établissement, il pouvais encore sentir ses effluves d'alcool parvenir a ses narines. C'était un délicat parfum, et en même temps c'était assez dérangeant. C'est sûr que si il arrivait bourré en cours, il se serais fait virer, mais encore heureux pour lui qu'il était a peine minuit, et puis, quand Emishya buvait ce n'était plus comme avant, il savait s'arrêter. Étant jeune, il y avait beaucoup de soir où il ne se souvenait plus ce qu'il avait fait, et c'était très peu pratique quand on voulais cacher ce genre de choses a ses "parents". Il soupira doucement, et décida de faire un détours vers les salles de bains, histoire de s'éclaircir un peu les idées avant de se retrouver seul dans sa chambre a faire ce qu'il aurais décider de faire... enfin quand il se seras décider sur ce qu'il comptais faire après... C'est ainsi qu'il entra dans les salles de bains sans précaution particulière. Il eut du mal a faire comme si de rien n'était, alors qu'en face de lui, se trouvais quelqu'un a moitié nu, qui n'était autre qu'un de ses ex. Hayasaki-San était là devant lui avait un air absent. Il entra complètement et ferma correctement la porte derrière lui, en la claquant un peu. Histoire de sortir Hayasaki-San de ses pensées. Pour quels raisons? a vrai dire, il ne savait pas très bien. Il n'arrivais jamais a se sentir a l'aise en sa présence... Sûrement parce que le plus jeune devait garder une certaine rancune envers lui, ce qui était compréhensible, légitime, et en même temps injuste. Il soupira doucement, en s'approchant un peu, il se tenta alors a lui dire.


- Hayasaki-San, ne devriez-vous pas vous habiller? Il y a quelques choses qui ne va pas? Vous voulez en parler?

Bien sûr qu'il le vouvoyais, il ne comptais pas vraiment dire "Tu" déjà parce qu'il ne savait jamais ce que voulais Ryûtaro de sa part, et ensuite parce que c'était quand même dur de rester normal face a un homme qu'on a aimé, a moitié nu devant vous, surtout que Ryûtaro n'était vraiment hideux du tout et n'oublions pas que Emishya n'était qu'un homme parmi tant d'autre. Certes, ça faisait un ans que leurs relations étaient finis, mais ça n'empêchais pas Emishya de regretter parfois la façon dont tous ça c'était finit. C'était moche. Mais toutes ses relations en général finissaient mal. Peut être qu'il était maudit en fait? . Parfois il valait mieux qu'il ne boive pas xD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryûtaro Hayasaki
Professeur d'anglais
avatar

Baito : Professeur.

Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Messages : 36
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: La fatigue nous guette [Emishya]   Lun 14 Déc - 1:05

    Ryûtaro s'était cru pendant un moment tout seul, et c'était très bien jusqu'à ce quelqu'un n'entre dans cette fichue pièce dans laquelle il se trouvait. Surtout que Ryûtaro venait de se rendre compte que la seule personne qui venait d'entrer, était en plus un de ses ex, ce qui avait la fâcheuse tendance de le rendre nerveux. C'était pas qu'ils ne s'étaient jamais vu nue, mais a une heure aussi tardive, se retrouver presque à poils face a un ex dont ça c'était assez mal fini, c'était pas vraiment une idée brillante, si vous voyez ce que je voulais dire. Bien sûr que non, il n'avais pas peur que Emishya décide de se jeter sur lui, enfin de ce qu'il se souvenait le blondinet n'était pas comme ça, et ça tombait bien, parce qu'à mesure qu'il s'approchait du professeur d'anglais, Ryû pouvais sentir ce petit reste de chose inaccomplie et non-dites le remplir. C'est vrai qu'il n'avait jamais pardonner a son ex de l'avoir trompé, et peut importais réellement ce qui l'avait poussé a cet acte. Ryû était un homme assez impulsif qui n'aimait pas perdre le contrôle surtout en matière de relation sentimentale. Il n'avait encore jamais parler a personne de l'existence de son fils, alors imaginez un peu...
    Il regardait le blond s'approcher de lui, lui demandant a la fois de se rhabiller, et en même temps si il allait bien. Ryû pétais la forme, cela ne se voyait pas sur son visage totalement décomposé? Ben quoi? Il avait pas forcer envie de se changer devant Emishya, non il était pas pudique, seulement, maintenant que tout était finit, pourquoi se permettre ce genre de familiarité? Il soupira doucement en demandant a son ancien amant d'une voix assez nerveuse.


    - Tu ne voudrais pas... te tourner que je me changes? Cela me met mal à l'aise...

    Ryûtaro ne rougit pas un seul instant, mais sa gêne était très perceptible, pour n'importe qui. Il pouvais sentir d'ici que Emishya n'était pas sagement rester dans sa chambre toute la journée, mais qu'il avait été boire, il sentait l'alcool d'où il était. Mais ce n'était pas Ryû qui allait le blâmer. Si seulement Ren savait dans quel terrain miner il mettais les pieds, il y repenserais peut être a deux fois avant de vouloir retourner vers le petit professeur. Le petit professeur, finit par redemander de façon un peu plus pressante a son ex.

    - S'il te plais.. j'aimerais vraiment... que tu me laisses tranquillement me changer.

    Le petit Australien n'attendis pas plus longtemps pour enfiler un de ses t-shirts longs dont il avait l'habitude de porter le soir. Au moins c'était assez pratique, et puis, en plus, il commençait sérieusement a sentir le froid s'insinuer dans son petit corps a peine tout propres et sec qu'il était. Il savait bien que Emishya non plus n'était pas bien, sûrement qu'il devait ressentir un peu cette réticence de la part de Ryû a lui parler, mais il y avait des choses que Ryû ne pouvais pas accepter si facilement, et la trahison était en tête de liste... dommage pour l'autre professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fatigue nous guette [Emishya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fatigue nous guette [Emishya]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mort nous guette.
» La lumière fait place aux ténèbres, le danger nous guette. [PV Lee - Libre]
» Quand la vie nous fatigue, à quoi bon s'accrocher ? Certains diront que je suis une lâche mais non, c'est faux.
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nishigawa Gakuen :: ニシガワ 2 - Nishigawa 2 :: 

Toilettes et douches

-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit