AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dunno what's right & what's real anymore [PV. Ryu san]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tanigawa Suô

avatar

Nationalité : Japonais Orientation sexuelle : Préférence pour les filles, mais tout ce qui est à son goût fait l'affaire.
Messages : 58
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Dunno what's right & what's real anymore [PV. Ryu san]   Dim 8 Nov - 14:00

    Cette salle de classe… elle avait le don de pomper toute l’énergie de notre petit Tanishu, vous savez. Il s’en était passé des choses, ici. F-2A, une classe pour les cours de langue que le jeune homme suivait plus ou moins bien, mais mon dieu que c’était pénible de prendre à chaque fois la même place en sachant que pendant une longue période, IL donnait le cours. De toute l’après-midi, Suô avait le regard porté sur ce qui se passait à l’extérieur, et il n’écoutait que la moitié de ce que disait la prof. De toute manière, il connaissait cette leçon d’anglais, il comprenait chaque mot, chaque tournure de phrase… et c’était ainsi depuis plusieurs mois. Certains de ses camarades de classe lui avaient d’ailleurs demandé comment il avait fait pour augmenter ses résultats aux tests « d’un seul coup », mais il ne répondait presque jamais, donnant simplement des explications vagues comme quoi il était parti en Amérique durant les dernières vacances et qu’il aurait prit des leçons là-bas.
    Quoi qu’il en soit, c’est clair que le pauvre avait l’air un peu déprimé pendant les 2 heures de cours, mais tout revenait en ordre dès qu’il quittait la classe. C’est juste qu’il y avait trop de souvenirs, là-dedans.

    Il faut récapituler les choses pour mieux comprendre ce qui se passait dans l’esprit habituellement froid du brun à chaque fois qu’il s’asseyait sur sa chaise, ici. Il y a 8 semaines, le garçon venait régulièrement dans cette pièce pour recevoir des cours particuliers d’anglais, mais il s’était avéré que la relation élève-professeur avait évolué un peu trop vite, et pas dans « le bon sens ». Tanichou n’avait pas tardé à être plus intéressé par les lèvres de son répétiteur que par ce qu’il disait, et un jour il avait finit par l’embrasser sans demander l’avis de ce dernier. Après ça, tout était partit de travers, et il est tombé amoureux. Le problème dans tout ça, c’est que le temps n’aida pas vraiment, si ce n’est pour les notes. Chaque fois qu’ils se voyaient, ils passaient toujours un peu plus de temps à se faire des câlins, et en fin de compte, tout deux avaient prit peur. Peur de quoi? Eh bien de leur relation… parce qu’elle devenait sérieuse et qu’il ne s’agissait plus simplement d’une amourette passagère. C’est donc il y a deux mois, à 17h38, que tout s’était terminé sur un commun accord. Ca ne pouvait pas continuer comme ça, sinon Hayasaki san aurait finit par se faire virer, si on les voyait. Quand à Suô… il aurait certainement perdu sa crédibilité. Bref, voilà toute l’histoire.

    Aujourd’hui, cependant, le pauvre brun avait finit par s’endormir durant la dernière période du cours, au fond de la classe, et personne ne semblait avoir voulu le déranger. L’autre possibilité était qu’ils ne l’avaient même pas remarqué, en fait… e_e’
    En plus, le jeune homme s’était un peu bagarré à midi, et il n’était pas vraiment d’humeur à ce qu’on le dérange, même si c’était une fille qui voulait soigner la jolie blessure sous le haut de son uniforme qui avait fait une petite tâche rouge foncée à ce dernier. Vous me direz qu’il est bête de ne pas avoir voulu aller à l’infirmerie, mais depuis qu’il connaissait l’infirmière qui y travaillait, il avait toujours le sentiment de se faire violer du regard dès qu’il se retrouvait à torse nu, alors il avait tout simplement arrêté d’y aller pour des raisons « humanitaires » et de respect de l’élève. xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryûtaro Hayasaki
Professeur d'anglais
avatar

Baito : Professeur.

Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Messages : 36
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Dunno what's right & what's real anymore [PV. Ryu san]   Dim 8 Nov - 15:43

    Ryûtaro était tranquillement dans sa chambre, entrain de faire quoi? Et bien comme c'était un homme, qui avait un travail, c'était simple. Il préparait le prochain cours qu'il aurait. Cet après-midi, en faite, a la dernière heures possible. Pourquoi préparait-il son cours? Parce qu'il était un homme qui aimait les choses droites et bien fait. Et puis, parce que, ces derniers temps... le travail lui permettais ne plus penser a Ren, ni a Iwaki-Sensei, ou Tanigwa-San. Ces derniers temps, il avait gravement merder. S'étant pris d'une passion pour Tanigawa-san, puis Ren, et pour finir essayer de tout oublier avec Iwaki-sensei, tout avait été très mauvais. Mais sa vie n'était pas un exemple de réussite. Elle ne ressemblait pas a ce qu'il s'imaginait étant gosse. Il aurais penser devenir une star, avoir un groupe, et faire de la musique. Au lieu de ça, il était prof, et s'amourachait souvent de ses élèves, avec une Ex-femme relou sur le dos, et son gosse qu'il ne voyait quasiment jamais. Si c'était pas un comble. Parfois, la vie vous emmène plus loin que vous ne voudriez, mais pour lui, maintenant, ses cours étaient devenues indispensables a sa survit. C'est donc la raison pour laquelle il préparait avec soin ses petits cours, plusieurs heures, voir jours, ou semaines avant.. Tout dépend de son envie, et surtout de son besoin de penser a autre choses. Bref, tout ça pour dire, qu'il se rendit compte qu'il avait oublier son stylo dans une classe. Cela avait peut être l'air bête, mais qui disait stylo, disait livre. En général il se servait de son style pour marcher les pages dans un livre. C'était un peu spécial je vous l'accorde. Mais il n'avait jamais de marques-pages sous la mains. Il se leva donc, et sortit de sa chambre, normalement habillé, puisqu'il n'était pas 8h du matin, et se décida a se rendre dans la salle de cours habituel où il oubliait souvent des choses. Il était pas étourdit, mais parfois, il se faisait tellement chier qu'il lisait un bouquin. Qu'on se comprenne, entre les cours, ou parfois quand il faisait les colles. C'était comme ça. Et ne chercher pas a comprendre. Il en profita donc pour entrer dans la classe, après s'être rendue compte qu'à cet heure-ci plus personne n'occupais la salle. Il rentra, et se dirigea directement vers le bureau, cherchant son livre dans les sortes de petits tiroirs dans le bureau. Une fois qu'il eut trouvé, il eut un magnifique sourire, quand il se releva. C'est a ce moment là que son regard se posa sur un élève entrain de dormir a une table, au loin. Il papillonna des yeux quelques secondes, se demandant comment c'était possible de l'avoir laisser dormir de cette façon pendant un cours. Il soupira, et le livre en mains, se dirigea vers la personne endormit. Il arriva donc en face d'un Tanigawa-san en plein sommeille. Il posa son livre sur la table juste de la personne qui se trouvait juste devant celui de Tani-San. Il le regarda dormir quelques secondes, ne sachant pas vraiment comment le réveiller. Il finit par opter pour la manière la moins douce qu'il connaissait et appréciait. C'est ainsi qu'il se décida a "crier" dans les oreilles de Tanigawa-san

    - BOUH!

    . Il était un peu malade sur les bords. Mais il ne pouvais pas vraiment toucher le brun. Déjà que le regarder dormir lui rappelait quelques souvenirs un peu plus... mouvementés. Il valait mieux éviter. Il se dépêcha de s'éloigner du brun, pour éviter l'éventuel sursaut, et ne pas se cogner bêtement. Après ça, il finit par s'asseoir sur la table, en face du brun, croisant ses petites jambes, il finit par déclarer

    - Depuis quand tu t'endors en cours? Ils sont si peu intéressant que ça? Ou t'as juste décider de t'en foutre?


    Ah oui, Ryûtaro aimait bien, hanter les salles de cours, et faire la moral a ses élèves. C'étaient des trucs qu'il faisait bien ça, avec sortir avec des élèves aussi.Rappelons, que Ryûtaro n'as évidement par fermer la porte de la salle de cours, ce qui était assez peu intime, pour toute conversation. Mais il fallait avouer qu'il ne s'attendait pas vraiment a trouver le brun endormit simplement sur sa table, comme si il était fatigué de sa nuit. Tiens en parlant de nuit... Ryû se demandait ce qu'il avait bien pu faire... Connaissant Tanigawa, ça devait sûrement être, soit coucher avec quelqu'un, soit faire une teuf, soit... maltraité des gens, ou alors, des problèmes de dortoir. Dans tout les cas, c'étaient pas folichon. Il soupira doucement, avant de reprendre

    - Il va falloir qu'on parles de ton comportement... jeune homme...


    Oh le prétexte pour taper la discussion avec quelqu'un. Ryûtaro était doué pour lancer des conversations qui n'avaient pas vraiment lieu d'être; Après tout, il n'était plus le professeur de Tanigawa. Alors, qu'est ce qu'il en aurait a foutre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tanigawa Suô

avatar

Nationalité : Japonais Orientation sexuelle : Préférence pour les filles, mais tout ce qui est à son goût fait l'affaire.
Messages : 58
Date d'inscription : 17/10/2009

MessageSujet: Re: Dunno what's right & what's real anymore [PV. Ryu san]   Dim 8 Nov - 18:04

    Le réveil un peu très brusque de monsieur le professeur fut assez efficace dans son genre, et bien que l’étudiant ne sursauta pas, Un gros soupir se fit entendre, suivit d’un grognement mécontent. Lentement, le jeune homme ouvrit un œil, puis l’autre, avant de se redresser petit à petit en baillant discrètement. Il n’aimait pas qu’on le réveille en général, mais le fait de se trouver dans une salle de classe le mettait assez mal à l’aise pour l’empêcher de râler contre la personne qui l’avait sorti de son doux sommeil.
    Tout en secouant la tête, Suô posa finalement le regard sur son locuteur. C’était qui le fou qui venait le déranger maintenant? Ah... cette voix, il la connaissait, et en moins de temps qu’il le fallait pour le dire, monsieur eut un vague sourire aux lèvres. L’était à moitié endormi encore, alors le ramener à la réalité allait être un peu délicat. x_x

    De quoi, il pionçait en cours ? Ah oui, c’est vrai… il s’était affalé sur sa table tout à l’heure. Et petit à petit, le garçon prit conscience qu’il se trouvait face à son ancien amant, ce qui eut le chic de raviver une foule de sentiments qui s’entassaient les uns sur les autres au point de le faire rougir violement. Haaaan, il était là, il était là, c’était lui!

    Au lieu de répondre aux répliques de son aîné, l’étudiant se contenta de le fixer avec une certaine insistance. Il valait peut-être mieux que le plus âgé des deux s’en aille maintenant avant de regretter d’être entré. Il n’aurait pas dut se rapprocher comme ça et réveiller un endormi. C’est mal… ><
    En vitesse, Suô se passa une main dans les cheveux pour les remettre en place, puis il rassembla ses affaires dans la précipitation, comme pour s’en aller. D’ailleurs il ne tarda pas à se relever comme un gamin ayant prit peur et cherchant à fuir avant de se faire punir. Ouais, mais là, s’il fuyait, c’était pour éviter de faire quelque chose qui lui vaudrait une punition, en fait. Graaah, ces lèvres, ces yeux, ces petites jambes bien fermes… il ne fallait pas qu’il pense à ça. Le pauvre, il n’y était pour rien lui. Il venait de se faire réveiller par la personne qu’il aimait le plus encore maintenant, et malgré tous les autres, jamais il ne pourrait oublier Hayasaki san. Au réveil, surtout… ses sens étaient un peu perturbés, et il ne réfléchissait pas toujours assez avant d’agir, comme il s’apprêtait à le faire.
    En effet, alors qu’il se dirigeait vers la sortie sans même s’être excusé de quoi que ce soit, le brun finit par s’arrêter et lâcher ce qu’il tenait à la main.


    - Ryû san…

    Merde, non, non, il était en train de craquer, c’était pas bon. Et pourtant, il ne pouvait pas s’en empêcher, si bien qu’après avoir tiré la porte de la classe pour la refermer, le jeune homme se tourna à nouveau vers son ancien prof en le fixant avec insistance, et puis il revint vers lui comme un petit chien va vers son maître, mais sans battre de la queue et tirer la langue. Non, il avait plutôt l’air mal à l’aise et ne savait pas comme l’autre faisait pour paraître si naturel dans ces circonstances.
    Une fois près du décoloré, le nippon se pencha un peu sur la table sur laquelle son locuteur était assit, puis il posa une main de chaque côté de ses cuisses en reprenant un peu son calme. Allons bon, personne n’aura jamais vu ce mec dans un état pareil… un vrai petit ado qui voulait reprendre contact avec sa copine mais qui ne savait pas comment faire. x_x


    - Mon comportement… je l’aime comme ça. Et toi… vous… aussi, non?

    Argggghhh mais qu’est-ce qu’il faisaiiit ? Même lui, ça le faisait flipper, mais son corps refusait de bouger en restant dans cette position très gênante, surtout pour le pauvre professeur, je pense. x_x On ne pouvait pas s’arrêter maintenant, pourtant, aucun muscle des bras ne semblait vouloir dire «retirez-vous de là ». C’est nul xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryûtaro Hayasaki
Professeur d'anglais
avatar

Baito : Professeur.

Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Messages : 36
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: Dunno what's right & what's real anymore [PV. Ryu san]   Dim 8 Nov - 19:33

    Ce qu'il était Chou Tanigawa-san. Pourquoi? Parce qu'il le fixait en rougissant. C'était presque attendrissant puisqu'il était rare de voir un tel brun rougir d'une telle manière. Le professeur d'Anglais n'avais aucun problème a simplement fixer le brun dans les yeux. Certes, il y avait des souvenirs assez intimes qui avaient la fâcheuse tendance de revenir en mémoire, mais Ryûtaro avait la grande capacité de ne laisser que peu d'émotion non désiré transparaître sur son visage. Il ne voyait pas du tout le danger d'être simplement assit en face du grand brun. Après tout, il y avait peu a parier que le brun se jette une nouvelle fois sur lui. Et puis, même si il le faisait, Ryûtaro trouverais bien quelques choses a faire.. Ou a dire. Oui, c'est des pensées peu précises dont on se sert pour se rassurer bêtement quand on ne sait pas trop quoi se dire. Tanigawa-san ne répondit rien a ses remarques, mais a vrai dire, Ryûtaro ne s'attendait pas vraiment a une grande conversation avec le brun, peut être deux trois mots échangés, et puis chacun repartiraient de son côtés, comme toujours. Il laissa le brun ranger ses affaires avec une vitesse tellement rapide, qu'il se demandait si il n'était pas vraiment en retard pour un autre cours... Après tout, Ryû ne savais pas grand chose de la vie de son Ex jusqu'à maintenant. Il ne pouvais pas vraiment prétendre savoir ce que Suô faisait de ses journées, ni avec qui, ni où, ni pour quels raisons... même si il se doutais que par moment ça impliquait maltraité des gens. Il savait que Tanigawa-san faisait partit des persécuteurs.. Même si Ryû avait toujours réprouvés ce côté-là de son Ex amant. Il soupira doucement, s'apprêtant a prendre ses affaires et partir juste après Suô, quand sa voix l'interpella. Ryû jeta un regard interrogateur vers le brun qui refermait déjà la porte, et se rapprochait de lui. Est-ce qu'il devait s'attendre au pire? A vrai dire, il ne savait pas trop ce que Tanigawa-San lui voulait. Le brun s'approchait peut être un peu trop. C'est sûr, quand il vit le visage du brun a moins de dix centimètres du sien, il fut quasiment certains, que le brun était vraiment, vraiment trop près de lui. Mais ce n'était pas pour autant qu'il allait sauter sur Tanigawa-San pour l'embrasser. Non pas du tout. Il restait parfaitement droit, a fixer les belles prunelles marrons de son vis-à-vis. Ils étaient vraiment beau ses yeux, pourtant même si le coeur du plus vieux s'accélérait un peu, il n'empêchait qu'il restait parfaitement calme face aux bruns. Si il aimait son comportement? Quelle question. Juste un moyen de lui faire dire "oui je l'aime". Il n'avait pas envie de lui donner ce plaisir, et pourtant, il eut une petite pulsion de souvenirs. C'était pas beau a voir. Il posa doucement ses mains sur les douces joues de Tanigawa-san, qu'il caressa doucement du pouce, d'un air presque triste. Il aimait vraiment Ren. Mais c'était pas comparable, ce qu'ils vivaient, et ce que Tanigawa et lui avait vécut, c'était différents... En faite, chacune de ses relations avaient été différentes, heureusement pour lui, sinon, il aurait finit fou. Mais passons. Il lui dit de sa petite voix

    - Il y a longtemps... j'aimais sincèrement ton comportement.


    QUOI? ah oui, avec Ryûtaro fallait un bon décodeur, parce que parfois.. il était codé, et parler d'une façon assez insondable, et incompréhensible. Mais on l'aimait comme ça. Il fit un petit sourire au brun, et doucement réduit la distance entre leurs deux visages. Non, il n'allais pas l'embrasser, enfin si, mais seulement sur la joue. Il déposa un baiser sur la joue du brun... Il s'attarda un peu plus longtemps que prévu, sans se sentir tout seul profiter quelques instants de ce contact, peau contre peau. Joue contre Joue. Même si il pensait concrètement ne plus avoir de sentiment pour le brun, il ne pouvais pas s'empêcher d'éprouver irrésistiblement l'envie de profiter de quelques moments de tendresses avec Tanigawa-San. Plus il était proche de cet homme, et plus, il avait envie de le prendre dans ses bras, et peut être plus par moment. C'était facile de prendre la décision de tirer un trait. D'aimer quelqu'un d'autre. Mais ce qui était moins facile, c'était d'oublier certaines étreintes, certaines façon de se conduire. Mais Ryûtaro c'était ça aussi. Il finit par reculer son visage, a sa position initiale, et il finit par lui dire, laissant toujours ses mains sur les joues du brun, sans vraiment s'en rendre compte.

    - Tu ferais mieux d'aller en cours... ça ne pourrais pas te faire du mal..


    Il n'insultais pas Tanigawa-san, il fallait juste comprendre, que si il restait ici, et si ça finissaient comme tout deux s'imaginaient déjà que ça finiraient, ça ferais beaucoup plus de dégâts que ce Ryû était prêt a supporter, et s'était imaginé en le réveillant simplement. Il avait dit ça, avec le regard dans le vague. C'était pas qu'il avait peur de Tanigawa-san, mais être aussi physiquement proche ne pouvais que raviver des souvenirs intensément malsains, et ça, valaient mieux, pour l'instant l'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dunno what's right & what's real anymore [PV. Ryu san]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dunno what's right & what's real anymore [PV. Ryu san]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» real nan cho
» [Real Madrid] Riki Kaka'
» Real Life Bolter!
» Real Sociedad - Chelsea FC
» Chelsea - Real Sociedad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nishigawa Gakuen :: ニシガワ 1 - Nishigawa 1 :: 

1er étage

 :: Salles de cours
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit