AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Umemura Ren
Alea Jacta Est
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]   Ven 6 Nov - 18:35

Aujourd’hui Ren s’était levé de bon pied contrairement aux autres jours. Il était heureux. Heureux pour quoi ? Allez savoir… Même lui n’en savait strictement rien, mais il s’en fichait. Après avoir passé une heure dans une salle de chimie il sortit de cours rapidement en souriant pour tout et n’importe quoi. Sa montre indiquait « 10h00 ». Son estomac criait famille alors qu’il était sur la pelouse en train de manger une pomme. Venait-il de recevoir un message d’une fille accro’ à lui ? Non. Venait-il de persécuter une personne ? Loin de là. Il avait juste reçu une lettre de son médecin. Cette fameuse lettre lui annonçait que ses poumons allaient beaucoup mieux. Il voulait l’annoncer à son professeur d’anglais, son confident, son ex. Oui, oui, oui, il voulait le dire à Ryûtaro Hayasaki. Pourquoi ? Parce qu’il l’aimait toujours tout simplement. Cela, personne ne le savait. Il ne voulait surtout pas l’avouer au principal intéressé, pensant qu’il le prendrait pour un idiot et que tout ça se répercute sur ses notes d’anglais qui étaient pour ainsi dire très moyennes.

Après avoir rangé sa lettre dans son enveloppe puis son enveloppe dans son sac, il se leva et se dirigea vers la bibliothèque. Etrangement, c’était la première fois qu’il se dirigeai vers ce lieu. Ren détestait lire –hormis les mangas- alors cela pouvait sûrement se comprendre. Il poussa la porte d’entrée de la bibliothèque et parti s’asseoir au fond de la salle, là où on ne pourrait pas le voir. Il ne voulait voir personne et surtout pas un membre de son groupe. Une fois assit, il posa son sac sur une table à côté de lui, sortit son portable et envoya des textos à son frère pour lui annoncer la nouvelle concernant ses poumons.

Un quart d’heure plus tard, il avait fini de « textoter » avec son frère.
Il regardait par la fenêtre et pouvait apercevoir une classe en plein cours de sport.
Puis soudain il reçut un message et le lit. C’était un camarade de classe qui lui demandait si il avait choisi son thème pour un certain travail en anglais. Il referma le clapet de son portable et se mit à réfléchir. Non il n’avait pas trouvé son thème alors il se leva et se dirigea vers le rayon des livres étrangers. Il prit un livre au hasard et tomba sur un bouquin anglais, qui parlait des coutumes et symboles britanniques. Il s’intitulait God Save The Queen. Il l’ouvrit et commença à le lire lorsqu’il sentit une présence familière à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryûtaro Hayasaki
Professeur d'anglais
avatar

Baito : Professeur.

Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Messages : 36
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]   Sam 7 Nov - 10:21

    Ryûtaro sortait de cours, mais ce n'était pas un élève. Non, malgré sa taille peu grande, et son allure de jeune, il était bien le professeur. Parfois, ça surprenait un peu les gens. Mais tant pis pour eux, Ryûtaro n'allait pas se faire des cheveux gris, ou des rides pour qu'on le prenne plus au sérieux. Il venait donc de sortir d'un cours fort intéressant... Où comme d'habitude, il avait dût punir des élèves qui bavardaient au lieu d'écouter, et en plus, parlaient d'un truc qui n'avait aucun rapport. Ryû n'était pas méchant, si les élèves parlaient du cours, il laissait couler. Mais je crois que de savoir le programme du weekend au niveau sortit, teuf, et mecs a se taper n'avait aucun rapport avec l'anglais. Car évidement, les deux filles qui parlaient, n'avaient même pas prit la peine de le faire en Anglais. Vous le trouvez chiant? Vous serez vite surprit, c'était quelqu'un de plutôt cool, et sympathique.. quand on suivait en cours. D'ailleurs, laissons de côtés les deux blondinettes qui pensaient qu'à leurs apparences et revenons un peu plus sur la raison de la présence du Eigo no Sensei dans cette bibliothèque. Elle était toute simple. Un élève lui avait quand même posé une question sur un point précis.. Dont il ne connaissait pas la réponse. Alors, forcément, juste après son cours, puisqu'il était libre jusqu'en fin d'après-midi, il décida de passer directement a la bibliothèque trouver cette information qu'il trouverais sûrement plus vite sur internet... Mais il aimait bien les livres, lui.
    C'est non sans complexe, qu'il poussa la porte de la bibliothèque, et fut aggriper par la gérante de l'endroit. On pouvais dire ce qu'on voulait, cette femme, elle au moins, elle avait de la conversation intéressante. Bon, c'est surtout que Ryû avait commencé une lecture effrénée en ce moment, donc forcément, c'était normal de se lier un peu avec la bibliothécaire. Une fois qu'ils eut finit d'échanger leurs avis sur un livre, que Ryûtaro avait emporté sous le bras, il commença a aller dans l'allée des Livres d'Anglais, sur l'Angleterre aussi. Ce n'était pas un pays qu'il connaissait bien, enfin, beaucoup moins que L'Australie dont il s'était tapé l'histoire en long en large et en travers a l'école. Ryû avait l'habitude de ne pas vraiment faire de bruit quand il était dans la biblio, c'était un peu con, mais c'était un prof qui respectait les règles... Même si avoir des relations avec certains élèves, auraient largement pu lui coûter son droit d'exercer. Mais ça, a vrai dire, il s'en fichait un peu. C'était pas si important. Il cherchait donc son livre dans l'allée, quand, une fois qu'il eut trouvé le livre, et surtout, une fois qu'il eut finit de feuilleter, pour trouver la Réponse a la question du Jeune homme, il sortit de cette allée, pour sortir d'ici. C'est a ce moment là, qu'à travers les rangés, il vit Ren de l'autre côté. C'était pas vraiment une bonne idée de sortir avec un de ses élèves. Mais le pire, c'est quand il vous quittais a cause de votre travail. C'était un truc que Ryûtaro n'avait toujours pas vraiment digéré. Encore, si il l'avait trompé, ou si ils ne s'aimaient plus. Mais nan. Il y avait des gens qui aimaient se faire du mal. Et Ryûtaro en faisait largement partit. C'est pour cette raison là, qu'il se dirigea vers l'élève en Question, sans faire un seul bruit. Oui, il avait envie de le surprendre. Quoi de plus... débile a son âge avancé qu'était 24 ans. Il en profita pour une fois a ses côtés, finir par lui dire, sur un ton de conversation.


    - Il est bien ce livre. Tu comptes faire ton devoirs sur ce thème là?

    Quoi? Il ne savait pas quel livre il lisait? Et alors? Tout les livres ici sur l'Angleterre étaient bien. Comment il savait ça? Parce que c'était une bibliothèque d'une école, les livres étaient forcément bien.. Et puis, ça lui donnait un pretexte pour lui parler... Fallait pas chercher.. Oui, ça n'avait pas vraiment l'air d'une conversation très personnelle, ni vraiment trop professionnelle. C'était amusant de voir comment Ryûtaro engageait des conversations parfois. Certains le trouvent assez arrogant, parce qu'il aime juste quand les gens travaillent. Pas de sa faute si il était assez bornés sur certaines choses. Ce qui ne l'empêchait pas de faire un jolie sourire a Ren. Bon, ok, il était naturel ce sourire, quand Ren était dans le coin, c'était obligé. Même si parfois, il devait bien avouer, qu'il avait quand même un peu de mal, quand il voyait Ren, et des gens un peu trop près. Quoi? Vous ne saviez pas que Ryûtaro l'aimait encore et qu'il était quelqu'un de jaloux? Certes, il n'irait pas lui faire une scène, puisqu'il avait finit par penser que Ren ne l'aimait plus. Et comme on ne peut forcer personne. Il se contentait d'être là. C'est a ce moment là qu'on se dit qu'ils ont du caca dans les yeux. Ryûtaro en profita pour s'accouder aux étagères, c'était un peu plus confortable que de ce tenir debout. Ouais, a 24 ans il était déjà fatigué! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umemura Ren
Alea Jacta Est
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: Re: When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]   Sam 7 Nov - 15:46

Alors qu’il était en plein dans sa lecture il entendit une voix beaucoup plus que familière.
Non ce n’était pas un membre de sa famille. Non ce n’était pas un de ses amis. Non ce n’était pas une personne de son groupe. Non ce n’était pas la Queen, et encore heureux, car il ne la supportait pas vraiment pour ainsi dire. Ce n’étais non plus la gérante de la bibliothèque puis qu’il n’avait jamais entendu sa voix. C’était encore moins sa conscience qui lui jouait des tours. Non, c’était rien de toute cela. Cette voix, c’était celle de son professeur d’anglais. Le jeune et l’élégant Ryûtaro Hayasaki. Sincèrement, ayant une mémoire de poisson rouge, Ren ne pourrait vous dire où est-ce qu’ils s’étaient rencontrés cependant il se rappelle juste qu’il avait complètement eu un coup de foudre pour lui. Ce coup de foudre s’était transformé en amour. Est-ce que Ren a vraiment et toujours aimé Ryûtaro Hayasaki ?! Oh que oui ! Il l’aimait vraiment. Dès qu’il pouvait il faisait tout pour le voir, il le voulait à lui tout seul. Cependant le jour où il apprit que Ryû’ allait être son professeur d’anglais dans au lycée, tout bascula. Il lui avait avoué -pour qu’il n’y est pas de problèmes au sein de l’établissement- qu’il préférai rompre, même s’il avait encore beaucoup de sentiments mais il n’avait pas tout dit. La plus grande peur de Ren, c’était que Ryû’ puisse le tromper avec un autre élève ou un professeur. Le jeune garçon était possessif, mais il le niait.

- Il est bien ce livre. Tu comptes faire ton devoir sur ce thème là?

C’était cette phrase qu’il avait entendu sortir de la bouche de son professeur.
Ce dernier se trouvait juste à côté du jeune homme. Ren referma le livre et fixa Ryûtaro.
Il le trouvait beau. Juste beau. Il voulait le prendre dans ses bras, l’embrasser, et tout ce qu’il ne pouvait plus faire depuis longtemps, mais il se retint. Il baissa le regard et remit le livre en place. Le jeune garçon voulait tout lui avouer. Lui dire qu’il l’aimait vraiment, que sans lui il se sentait mal, que son cœur battait toujours très fort et très vite quand ils étaient à côté.


- Je…Je ne sais pas sensei. Je pense que oui, car il a l’air bien mais je ne sais même pas si je vais continuer les cours d’anglais. Je ne veux plus. C’est trop dur…J’en ai marre, même si ça ne se voit pas…Quand je vous vouvoie ça me fais mal…Quand je vous aperçois avec d’autres personne que moi j’ai mal aussi…Je ne sais pas quoi faire...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryûtaro Hayasaki
Professeur d'anglais
avatar

Baito : Professeur.

Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Messages : 36
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]   Sam 7 Nov - 16:49

    Ryûtaro n'était pas un jeune et élégant homme. Enfin pas de son point vu, mais il faut qu'il était pas amoureux de lui, donc a la limite on pouvais comprendre son manque d'intérêt pour lui-même, de ce côté là. Ne croyez pas que c'était facile pour Ryûtaro de voir Ren avec d'autres personnes, mais c'était du passé... Leurs relations étaient finit, et il ne voulais pas avoir l'air d'un vieux relou a lui courir après. Et puis, même si on trouvais l'idée vachement virils, et romantique... ça ne l'était pas du tout. Rien n'était romantique dans le fait de faire une scène par jalousie, ou de péter la figures des gens qui tournaient autours de votre Ex. C'était un fait, et Ryûtaro bien qu'insatisfait de cette situation tentait aussi bien que possible, de pas avoir trop de soucies. C'était la décision de Ren d'y mettre fin, Ryû n'avait rien demandé à personne. Il laissa le jeune homme ranger le livre, sans dire un mot de plus, attendant simplement une réponse, a une question qui en fait... ne servait pas a grand chose, si ce n''était de commencer une pseudo-conversation. Alors comme ça Ren voulait quitter les cours d'Anglais. Et bien. Ryû ne s'attendait pas vraiment a ce genre de déclaration. Il faut dire, que soit il était vraiment con, soit, il prenait des choses pour acquis, le professeur. Peut être parce qu'il pensait que Ren avait,... comment dire.. Refait sa vie, et que comme il l'avait quitté... Il prenait un peu de tout a l'envers. C'était un truc qu'il faisait bien avec l'Anglais ça aussi. La langue où tu foutais les mots dans les sens opposées. C'était cool. Si bien, que l'on pu voir son petit visage Japonais, un semblant de tristesse, qu'il se dépêcha d'effacer par un sourire un peu désolé, et cet air un peu gêné qui lui allait bien.

    - Et bien, si tu veux arrêter les cours d'Anglais... il faudrait que tu voies ça directement avec ton professeur principale, ou le directeur. Malheureusement je ne peux rien faire, a part m'excuser d'être un si piètre Professeur d'Anglais. J'espère que par ma faute tu n'est pas complètement allergiques a cette jolie langue.. Se serait dommage.


    Vous trouvez ça méchant qu'il donne une réponse purement administrative et convenue a son ex qui venait de lui dire qu'il supportais mal leur rupture? Vous pouvez. Mais pour lui, il prenait ça plutôt du côté "Je n'arrives vraiment plus a supporter de te voir, et donc je veux arrêter tes cours". Vous voyez le nuance de liens. Il aurais pu se demander pourquoi Ren réagissait ainsi vu qu'ils étaient sensés être des confidents, mais croyez bien que ça ne lui viendrais pas a l'esprit. Déjà il ne disait pas vraiment beaucoup de choses a Ren. Pourquoi? Vous voyez Ryûtaro, se mettre en face de l'ex qu'il aimait encore et lui glisser dans la conversation "Oh fait hier j'ai couché avec mon collègue de théâtre..." l'air de rien? Nan soyons un peu sérieux. Il ne le dirais jamais. Et puis, maintenant c'était passé, ça ne servait a rien de remettre sur la table ce genre de chose. Ryû n'en parlerais pas, et... Iwaki-sensei ne semblait pas être le genre a s'épancher sur sa vie privé non plus. Ce serait un petit secret. Tout comme, il n'avait pas forcément envie de parler de son ancienne relation avec Tanigawa-San. C'était vraiment du passé, et revenir là-dessus, lui aurais fait plus de mal que de bien. En réalité, Ryûtaro parlais de tout ce qu'on voulais... sauf de sa vie privé. Il détestait ça. D'ailleurs, très peu savait qu'il avait une Ex-Femme, et un enfant.. et quand je dit très peu, il y a ses parents, son ex-femme, le nouveau mari de son Ex... et lui. C'était vraiment très peu. C'était pas des choses dont il se vantais... Tout comme d'avoir un penchant irrépressibles pour sortir avec des élèves.. C'était comme ça.
    Il finit par soupirer doucement, ayant la désagréable sensation d'avoir envie de se fumer une cigarette. Il était assez déçut et contrarié que Ren décide de quitter des ses cours, mais ce qui était bien avec Ryû, c'est que rien ne transparaissait. Il semblait si calme et ... normal. C'était un truc bien pour jouer les faux-culs ça aussi, avec les grands Chefs. Mais bon. Il avait pas super envie de dire a Ren de rester, et de lui imposer sa présence parce que lui le désirait. C'était égoïste, et c'était mal. Il n'attendais plus vraiment de réponse de Ren. Il était juste entrain de se dire, qu'il fallait vraiment qu'il passe a autre choses, avant de finir mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Umemura Ren
Alea Jacta Est
avatar

Messages : 25
Date d'inscription : 04/11/2009

MessageSujet: Re: When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]   Sam 7 Nov - 23:52

-Et bien, si tu veux arrêter les cours d'Anglais... il faudrait que tu voies ça directement avec ton professeur principale, ou le directeur. Malheureusement je ne peux rien faire, a part m'excuser d'être un si piètre Professeur d'Anglais. J'espère que par ma faute tu n'est pas complètement allergiques a cette jolie langue.. Se serait dommage.

Lorsque Ren entendit ceci, il se sentit soudainement perdu. Pourquoi ? Parce que son ex n’était même pas fichu de comprendre qu’il avait encore des sentiments pour lui. Il ne savait pas quoi faire. Lui dire un « De toute façon tu comprends jamais rien, j’en ai marre de toi, je me casse du lycée » aurait été beaucoup trop contradictoire avec ce que voulais faire Ren.
Non, lui il voulait juste le serrer dans ses bras, et lui dire qu’il l’aimait encore. Mais est-ce que vous vous verriez dans les bras d’un professeur, dans une bibliothèque en train de lui dire un « Sensei ai shiteru » ?! Le jeune garçon lui se voyait très bien le faire mais se retint une nouvelle fois. A la place, il alla chercher son sac, sortit son enveloppe et la tendit à son professeur. Il voulait changer de sujet.

Je…C’est…C’est une lettre de mon médecin qui m’indique que mes poumons vont mieux…Je sais que vous vous en fichez mais…mais ça me fais plaisir de vous le dire…

Après avoir donné sa lettre à son interlocuteur, il posa son regard sur la gérante de la bibliothèque qui était en train de les guetter. Donc se sentant observé il tira son professeur par le bras et l’emmena dans l’allée des livres de littérature japonaise. Celle-ci se trouvait vraiment tout au fond de la bibliothèque et là, personne n’aurait pu les voir. Après avoir fait quelques mètres, il plaqua gentiment Ryûtaro contre l’étagère, se colla à lui puis l’enlaça et enfoui son visage dans le cou de ce dernier. Maintenant, il se sentait bien. Sincèrement il ne savait pas ce qu’il faisait mais il s’en fichait. De toute façon, qu’aurai bien pu faire Ryû à part le repousser en lui disant qu’entre eux deux c’était totalement fini. Bien sûr, Ren ne voulait pas que cela se passe de cette façon. Non, lui il voulait que ça soit « Cui Cui les petits oiseaux » ou encore Alice au pays des merveilles. Alors que le jeune garçon avait fermé les yeux et qu’il était encore dans ses rêves, il sentit son cœur battre un peu trop fort, il battait tellement vite et fort qu’il avait l’impression d’entendre une batterie plutôt qu’un cœur mais passons. Ren prit une forte inspiration et posa ses lèvres sur celles de son partenaire. Il remonta ses mains jusqu’au visage du jeune homme puis le lui caressa mais fini par se stopper.

Pour ce qui est des cours d’anglais…Je veux les quitter à cause des élèves…Si ça ne tenait qu’à moi…Je te demanderai d’arrêter ta profession…Je suis jaloux…Quand je te vois avec d’autres élèves, avec d’autres prof ‘ , avec d’autres personnes tout court…Je te veux pour moi, juste pour moi et personne d’autre. Je veux que tu m’aimes encore…Peut-être pas pour toujours mais suffisamment pour que j’ai de bons souvenir en me rappelant de ta relation avec moi, tu comprends ?! Mais je crois qu'en fait tu me considères comme tous les autres éleves ...Je te suis indifférent...donc je préfère que tu me dise "Ren je ne t'aime plus. Tu es juste un élève,désolé " comme ça on sera au point et à partir de ce moment je t'oublierai complètement même si je ne veux pas le faire.


Le jeune élève regarda son professeur dans les yeux puis baissa la tête et se dirigea vers la sortie de la bibliothèque sans oublier son sac. Oui, il avait pété son cable, même si ça ne se voyait pas aux premiers abords. Son cœur battait toujours autant mais plus pour la même chose. Etrangement il avait peur. Peur de quoi ? Peur que son ex ne veuille pas de lui et qu’il ne comprenne pas à nouveau ce qu’il voulait dire. Pourtant ce n’était pas bien compliqué : Ren voulait ressortir avec son ex. Même si cela pourrait engendrer de grave problèmes pour eux deux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryûtaro Hayasaki
Professeur d'anglais
avatar

Baito : Professeur.

Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Messages : 36
Date d'inscription : 03/11/2009

MessageSujet: Re: When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]   Dim 8 Nov - 12:09

    Ryûtaro ne s'en fichait pas que les poumons de Ren aillent mieux. C'était même une bonne nouvelle... Une bonne nouvelle que Ryû n'eut pas vraiment le temps de commenter. Pourquoi? Parce qu'il se faisait déjà tiré par Ren dans un coin plus tranquille. Et ça, ça voulais dire qu'une chose. Il allait parler de chose qu'il ne fallait pas. Si il y avait bien un truc que Ryû n'aimait pas, c'était discuter de choses aussi personnelles, dans ses endroits aussi... public. Déjà parce que si quelqu'un entendais leurs conversation, Ryû risquait de mourir socialement parlant. Et parce que parler de ces choses-là n'ont jamais vraiment fait partit de la vie du Professeur. C'était peut être un peu macho de dire ça. Mais les sentiments, c'étaient dur d'en parler. Et a vrai dire, il ne s'attendait pas vraiment a ce que son élève décide subitement de l'enlacer de cette manière. On pourrais penser que Ryû, n'assumait pas du tout ces ex relations. Mais c'était pas ça son problème. Il assumait parfaitement, mais ne ressentait pas le besoin d'en parler. Et a vrai dire, il s'inquiétait beaucoup plus de savoir si quelqu'un pouvais les voir. Car si Ren n'avait rien a perdre, Ryû pouvais tout perdre. Le droit de visite, son travail, et peut être même sa liberté. Et se retrouver enfermer derrière les barreaux, ou perdre son travail a cause d'un garçon, ce n'était vraiment pas dans ses plans. Détrompez vous, il l'aimait vraiment. Mais, sa raison et son inquiétude étaient plus fortes que son amour. Soyons honnêtes, si Ren ne l'avait pas quitté en premier, il aurait sûrement finit par le faire, pour diverses raisons qui revenaient bien trop souvent ces derniers temps. Il laissa Ren l'embrasser. Il avait envie de se retrouver a nouveau seul avec Ren, et de pouvoir parler de tout et de rien, le toucher, et l'embrasser, sincèrement... Mais pas dans une bibliothèque, surtout celle-ci, voilà pourquoi il répondit a peine. Sa putain de raison allait tuer sa vie sociale et affective si il continuait ainsi.
    Ce qu'il était mignon Ren, a lui dire qu'il l'aimait encore... Ryûtaro lui aurait bien répondu... Mais a vrai dire, même si il ressentait les même choses que Ren, il y avait des choses qui ne changeront jamais entre eux. Ryûtaro serait toujours professeur d'Anglais. Et c'était pour ça que Ren l'avait quitté. Quand il vit Ren se diriger vers la sortie, ce fut au tours de Ryûtaro de le tirer par le bras jusqu'à l'endroit qu'ils venaient de quitter. Il était assez contrarié. Mais ça c'était Ryû, il avait du mal a voir des choses positives par moment.. tellement il était blasé de la vie souvent. Ce fut a son tour, de plaquer Ren contre l'étagère, mais d'une manière un peu moins gentille que celle du plus jeune. Et il commença a lui dire sérieusement


    - Tu crois vraiment que c'est une bonne idée de parler de ces choses-là dans un tel endroit? Si toi tu n'as rien a perdre, tant mieux pour toi, mais ce n'est pas vraiment mon cas! Écoutes... je comprends ce que tu ressens, mais c'est toi qui est parti, pour une bonne raison. Et cette raison n'as toujours pas changé, et ne changeras pas tant que l'un de nous deux ne quitteras pas cet établissement. Je ne dis pas que je veux que tu t'en ailles. Mais je ne veux vraiment pas perdre mon travail... Tu comprends?


    Bon ok, il l'engueulait plus qu'autre chose. Mais le fait est que Ren avait été un peu inconscient. Déballer ce genre de choses ici, alors que juste avant la bibliothécaire les regardaient, c'était vraiment... Vraiment stupide. Peut être la voix du coeur, mais concrètement Ryû ne voulais rien perdre. Sa relation avec Ren le mettais en danger. Mais il ne voulais pas perdre Ren non plus. Peut être aurais-t-il dût commencer par là pour faire comprendre au plus jeune ses pensées. Il soupira doucement, perdant son regard sur le sol, il se crut obligé de lui dire...

    - La prochaine fois que tu voudras me dire ce genre de chose... Aie au moins pensé au conséquences si l'on reprenait...


    Encore une fois, il n'avait pas été très clair. Pourtant c'était pas compliqué de lui dire "J'ai envie d'être a nouveau avec toi.... mais il y auras des règles a respecter, pour que personnes n'aient d'ennuis". C'était facile. Mais ça ne voulais pas sortir. Parce qu'il avait toujours plus ou moins peur que les gens l'écoutent. Ryûtaro n'étais pas parano. Mais il était déjà sortit avec un de ses élèves, et il savait très bien lui, ce que ça impliquait. Ce cacher pour pas que les gens le découvrent, faire attention a tout ce qu'on disait en publique, avoir toujours un œil sur tout le monde. C'était un peu comme une mission secrète. Il avait surtout peur que Ren ne se rende pas compte de tout "ça" et qu'il fonce tête baissés, puis qu'il ne supportes pas. Surtout si il était jaloux comme l'était Ryûtaro.. C'était mal barré.
    Il soupira, et s'écarta de Ren, en passant une mains dans ses cheveux, assez... Contrarié, et stressé par tout ce déballage sentimentale, dans un endroit très peu convenable. Encore heureux que la jeune femme qui s'occupait de la bibliothèque ne vienne pas voir ce qui se passait, sinon ils étaient dans le caca jusqu'au cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
When God save the Queen... [Ryûtaro Hayasaki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nishigawa Gakuen :: ニシガワ 1 - Nishigawa 1 :: 

2ème étage

 :: Bibliothèque
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com