AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I love this part Right Here <3 [Iwaki]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: I love this part Right Here <3 [Iwaki]   Jeu 5 Nov - 13:09

    Vendredi soir. 22h. Dans un bar d'hôtes, en ville.
    Cela pouvais paraître pathétique, pour un jeune homme comme Ayato, mais en réalité, il ne faisait juste que son travail. C'est-à-dire? Rien de très exceptionnelle, Dès qu'il pouvais aller au travail, il le faisait. C'était un travail qu'il aimait, même si il passait ses soirées a rester en présence de femmes qui lui racontaient leurs problèmes, et tout. En faite, il aimait ça, un peu comme si, aller dans un bar d'hôtes, c'était plus facile que d'aller voir un psychologue. Non vraiment, il y en avait, ça devait vraiment être ça. Et c'est exactement ce qu'il faisait en cet instant. Il avait passé une sale journée, remplit de sbires de Mana qui s'étaient fait laver le cerveau par cette demeurée. Il y avait des jours comme ça, où il aurait bien envie d'aller la voir et de la frapper jusqu'à ce qu'elle comprenne, ou meurt. Oui, il avait des pulsions assez violentes par moment, mais ce n'était rien comparé a quelqu'un qu'il haïssait de tout son être. C'était malheureux de voir autant de bêtises chez les autres, et c'était ça qui l'attristait le plus. Certes, parfois, il se sentait un peu nostalgique en repensant a l'Italie. Il faisait tellement beau et chaud là-bas. Les gens étaient comme partout a vrai dire, il y avait des bon, et des méchants, mais il y avait vécu tellement de temps, que parfois, les grandes fontaines, les grandes places remplies de cafés lui manquaient tant. L'Italie était un si beau pays. Et a vrai dire, il se sentait tellement plus Italien que Japonais, que parfois, lui prenait l'envie soudaine de tout claqué et retourner dans son Pays d'adoption. Il ne se souvenait quasiment pas de son pays Natal, l'Espagne, mais en réalité, l'Italie et l'Espagne se ressemblaient vraiment beaucoup. Un accent chaud, sensuel, du beau temps presque tout le temps, des gens toujours beau, et simplement, ses repères. Détrompez vous, il adorait le Japon. C'était ses origines, les plus voyantes sur son visage. Néanmoins, il n'en restait pas moins qu'ici, il y avait tellement de gens comme Mana, et comme ses petits chiens, que parfois, il se demandait si tout le monde était fou ici, ou si c'était juste lui. C'est pour ça, quand il se sentait un peu déprimé, joyeux, et simplement, en faite, tout le temps, il travaillait. C'était une façon de fuir l'école, et de rencontrer des gens, qui avaient envie de passer une bonne soirée, comme lui en avait besoin.
    Et c'est comme ça, qu'en cette soirée, il dut pendant deux heures, rester auprès d'une jeune femme qui s'étant fait trompée avait demander des explications, et s'était fait larguée juste après, n'avait rien trouvé de mieux que de venir pleurer sur l'épaule de notre petit Ayato. Cela ne le dérangeait en rien, même si, il devait bien avouer qu'elle buvait beaucoup trop pour rester correcte en ressortant. Ce fut une conversation assez intéressante, pendant laquelle Ayato appris certaines petites choses sur les femmes, bien qu'au bout d'un moment, il commençait un peu a en avoir marre. Mais il restait bien polie. Et tellement gentil, que la gentille demoiselle finit par accepter d'arrêter de boire, et quitter ce bar, et surtout de rentrer chez elle en Taxi. Ayato était un garçon tout a fait adorable, de part sa beauté physique agréable a regarder, et par son extrême gentillesse, bien que parfois, quand trop s'était trop, il envoyait chier les gens xD. Après cette longue conversation avec la jeune femme, après l'avoir accompagnée jusqu'au Taxi, pour être sûr qu'il ne lui arriverais rien, il décida qu'il était temps de prendre sa pause cigarette. C'est comme ça, qu'il retourna a l'intérieur, chercher sa veste, avant de vouloir ressortir pour fumer une ou deux clopes, dehors dans le froid. Mais au moment, où il s'en allait par la grande porte d'entrée, comme il faisait souvent, après avoir prévenu de sa pause syndicale, il vit un homme rentré qui ne lui était pas inconnu. Un habitué? Haem... Nan, il ne s'occupait jamais des hommes, valait mieux si il voulais éviter d'avoir envie de l'un d'eux >.< Nan, ce mec il le connaissait, alors... Comme toujours, quand Ayato pensait reconnaître quelqu'un, il se décidait a aller l'aborder. C'est comme ça, qu'il se planta devant Iwaki, et qu'il venait a lui demander, d'un air débilement concentré pour essayer de se souvenir.


    - Salut. Vous allez bien, ce soir?


    Évidement, les gens peu scrupuleux diront qu'il draguait, mais.. Alors là, pas du tout.. c'est juste que... En réalité, il ne savait pas trop quoi dire, et il ne se voyait pas lui demander "on se connaît?" nan, après si c'était une vision de l'esprit de Ayato, on le prendrait pour un gros pervers qui draguait tout le monde, alors, que c'est juste parce que ce mec travaillait dans son école, et qu'il le croisait de temps en temps. Mais il était incapable de se souvenir exactement de qui c'était. D'ailleurs, il se dit, qu'il devait avoir l'air idiot, là planté en face du mec, avec un grand sourire amical, et surtout avec sa veste sur l'épaule en mode "Beau gosse qui se la pète; pour aller fumer une clope". >.< c'était pas fait exprès, c'est juste qu'il trouvais débile de s'habiller avant d'être dehors, sinon après il aurait encore froid. C'est toujours ça que sa mère lui disait quand il était petit, c'était rester, c'est tout xD.
Revenir en haut Aller en bas
Iwaki Kyosuke
Professeur de théatre
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: I love this part Right Here <3 [Iwaki]   Jeu 5 Nov - 17:15

Encore une journée qui avait commencé fort pour Iwaki. Ce matin là il s'était levé avec un mal de tête carabiné, contre-coup assez peu réjouissant de sa soirée de la veille.
Sexe, alcool et cigarette, le trio infernal qui hantait les nuits du brun.
Inutile de préciser que le jeune homme n'avait pas beaucoup dormi; une heure tout au plus... dans ces cas là il vaut mieux passer le reste de la journée au lit... ou ne pas se coucher du tout.
Malgré cela, il était tout de même allé travailler ce matin.

A peine arrivé au bahut, le dirlo l'avait accueilli avec une série de reproches à propos de sa gueule de déterré de lendemain de cuite. Il faut dire aussi que le jeune homme n'avait pas l'air au mieux de sa forme : le teint livide, d'épais cernes soulignant ses yeux, et un air un peu absent.
Habituellement le boss ne faisait jamais d'histoires à ce sujet; Iwaki s'était déjà pointé au lycée dans des états pires que ce matin là sans qu'il ne lui fasse de remarque. Tout ce qui importait d'ordinaire au directeur c'était que le jeune homme fasse correctement son travail, il n'en demandait pas plus.
Cependant, depuis quelques temps, il se montrait de plus en plus regardant, voire indiscret, en ce qui concernait le mode de vie du brun... en fait, depuis la fois où Iwaki s'était éclipsé avec plus ou moins de tact (plutôt moins que plus) d'une soirée avec deux,trois élèves pour finir dans un lit et faire ce qu'il y avait à faire.
Depuis l'ambiance était un peu tendue au lycée... et encore... le boss n'était pas au courant pour la partie ''fin de soirée en compagnie des étudiants".
Et même s'il l'avait su, qu'est ce que cela aurait changé ? En quoi la vie privée d'un prof' le concernait il ?
Iwaki avait horreur d'avoir à rendre des comptes à qui que ce soit. Depuis qu'il est devenu prof' il avait fait en sorte d'adopter une logique de vie qui ne le rendrait dépendant de personne. Il ne voulait plus commettre les mêmes erreurs, n'être attaché à personne... quoique pour ce second choix ce fut quasiment impossible à réaliser. Peu importent les circonstances, à moins de rester perpétuellement cloîtré chez soi on fini toujours par rencontrer des individus dont on va retenir l'attention, et qui vont attirer la notre. C'est inéluctable, et le jeune homme s'en rendait un peu mieux compte chaque jour.
Mais, pour en revenir à son problème présent, il se demandait souvent pourquoi les gens se sentaient obligés de connaître les moindres faits et gestes de leurs voisins. Ainsi le brun ne concevait pas que directeur se préoccupe de ce qu'il pouvait bien faire en dehors de ses heures de travail.
Ok, le boss considérait un peu Iwaki comme un fils (comme un gamin surtout...). Ok, s'il prenait la peine de l'engueuler c'était certainement parce qu'au fond il s'inquiétait un peu. Mais, à vingt trois ans, le jeune homme estimait ne pas avoir besoin de chaperon.
Évidemment, compte tenu du mauvais caractère de l'ancien acteur, et de l'obstination de son employeur, la dispute arriva vite. Ainsi, en plein milieu de l'après-midi, Iwaki s'était vu jeté hors de l'établissement et prié de ne revenir que lorsqu'il serait calmé.

Il errait à présent à travers les ruelles, ne prêtant aucune attention aux chemins qu'il empruntait, ruminant les évènements, pestant intérieurement contre la connerie des gens, les types incapables de comprendre quand quelque chose ne les regardait pas, contre son mal de tête, et plusieurs autres sujets sans aucun rapport.
Il décida alors de prendre le chemin d'un bar, un bar où il y allait tout le temps passer la plupart du temps là bas...pour oublier...faire pas mal de connaissance aussi.
Il aperçu quelqu'un entrain de le regarder devant, le jeune prof haussa un sourcil, ne comprenant pas trop pourquoi on le matait comme ça, après avoir remarqué que le jeune homme en question venait même s'adresser à lui...comme s'il le connaissait.
Iwaki le détailla très bien mais...il ne le reconnu, il eu beau se creuser la tête rien.

-Ça va mais...est ce qu'on se connait...?


Bah ouais, il le fallait quand même, venir comme ça et demander si on allait bien, peut être que type en question voulait draguer et ce que pensa Iwa, il se sentit tout de suite con de lui répondre et aurait voulu se laisser aller à son petit jeu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sensuality-boys.forumactif.com/forum.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: I love this part Right Here <3 [Iwaki]   Lun 9 Nov - 0:21

    Ayato avait attendus la réponse du garçon, qui semblait lui aussi chercher qui pouvais être son interlocuteur. C'était presque comme un jeu, a celui qui trouveras le premier. Mais apparemment, aucun des deux ne semblaient vouloir gagner. C'était comme ça parfois, on arrivait pas a se souvenir des gens. Bon c'est pas comme si ils étaient sortis ensembles, ou si ils étaient potes et se voyaient souvent, mais quand même c'était frustrant de savoir qu'on devait connaître la personne, mais d'être incapable de mettre un prénom sur sa tronche. Il y avait de quoi vous turlupiner toute la soirée avec ce genre de choses, parfois. Ayato avait l'air con. Voilà a quoi il ressemblait a cet instant. Mais pourquoi ça? Et bien simplement parce qu'il était incapable de mettre un nom sur la personne qu'il venait d'aborder, et parce que cette même personne ne semblait pas non plus le reconnaître. Il y avait deux choix qui s'offrait a Ayato. Soit il racontait une connerie, pour sauver les apparences et ne pas passer pour un pauvre mec qui draguait n'importe qui. Soit, il répondait la vérité, mais il allait aussi passer pour un pauvre mec qui draguait tout ce qui bougeait. C'était assez désagréable comme sensation. Et il se sentait tellement con a cet instant, qu'il ne put s'empêcher de se gratter l'arrière du crâne d'un geste nerveux, accompagné d'un discret, mais quand même visible, rougissement qui n'arrivais pas souvent. En faite, Ayato rougissait que quand il se sentait stupide comme en cet instant, ou quand... Un homme le draguait, ça le mettais toujours mal a l'aise ces derniers temps, enfin depuis qu'il était dans cet école au Japon. Or ici, il paraissait clair que Iwaki ne le draguait pas du tout, ou du moins pas encore, et que Ayato non plus, bien qu'il semblait être entrain de le faire. A vrai dire il ne savait pas trop quoi dire, ni quoi faire.. Il soupira doucement, très gêné, et finit par déclaré, après un court silence..

    - Heu... non non... pas du tout. Enfin.. pas que je saches... Je suis désolé. Bonne... soirée?


    Ayato restait planté là, en face de l'homme, pendant plusieurs secondes. Il avait décidé de s'en aller, mais, aller savoir pourquoi il restait sur place. Et il serait sûrement rester toute la nuit, debout planté devant son Sensei, sans arriver a mettre un nom sur son visage, et surtout en aillant un peu l'air demeuré a rester là; si il n'avait pas entendu la porte s'ouvrir, et surtout l'air frai venir lui rafraîchir les idées. C'est a ce moment là qu'il se rendit compte a quel point sa conduite n'avait aucun sens. Après un petit réveille par l'air frai, il fit un sourire d'excuse, et se décida a sortir dehors. Pourquoi? Parce qu'il voulait fumer a la base, et qu'il venait de passer pour un idiot a aborder un mec qu'il ne reconnaissait pas vraiment, et qui ne le reconnaissait pas non plus. C'était un peu débile, mais Ayato était le roi pour ce genre de choses. Il allait souvent vers les gens, en pensant ... en faite, il savait pas trop a quoi il pensait, peut être simplement la politesse de dire bonsoir a quelqu'un qu'il était sensé pouvoir connaître, ou simplement le besoin de s'adresser a un homme. Si bien que même en sortant dehors, et donc en enfilant sa veste, pour ne pas crever de froid, il venait a se demander si il n'avait été voir Iwaki-sensei, juste parce que c'était un mec. Si sa se trouvait, il délirait complètement le pauvre Ayato. Enfin, bref, il ne fit pas grand cas de cette remarque débile qu'il se faisait a lui-même, et se décida simplement a s'allumer une cigarette! Mais voilà, autant il trouvais bien le paquet de clope, autant, il semblait que le briquet jouait un peu les rebelles, ce qui n'avait pas vraiment pour effet de plaire a Ayato. Pourquoi? Parce qu'il avait besoin de nicotine, de se détendre un peu, et surtout parce que sa putain de pause finirait bien trop tôt par rapport a ses cigarettes qu'il ne semblait pas pouvoir fumés. Evidement a ce moment là, il se mit a soupirer, et pester contre ce briquet. Croyez bien que si il le retrouverais, il allait passer un mauvais quart-d'heure. Ayato était violent parfois, mais jamais contre des gens qui n'avaient rien fait, ni des choses qui n'avaient fait. Mais ça, ça le mettais un peu dans une mauvaise humeur qui semblait un peu planner x.x Si seulement il trouvais du feu T_T. Y'a même pas de pierre ici pour frotter x.x Pauvre de lui, obliger de regarder sa cigarette a son bec sans pouvoir la consumer. T_T Que quelqu'un viennes le sauver T_T.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I love this part Right Here <3 [Iwaki]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I love this part Right Here <3 [Iwaki]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nishigawa Gakuen :: 東京 - Tokyo :: 

La ville

 :: Bar d'hôtes
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit