AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un beau matin [ Aya]

Aller en bas 
AuteurMessage
Han Jie Jang

avatar

Baito : Serveur au Netsu Café

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Messages : 32
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Un beau matin [ Aya]   Mar 3 Nov - 17:16



  • Je me suis levé en sursaut, je ne savais pas pourquoi, mes nuits douces n'étaient plus. Elles avaient disparues, à présent, il n'y avait que cauchemar dans mes nuits. J'ai tourné mon regard vers la fenêtre, la lune était encore haut dans le ciel, sur le cadran de mon réveil, je pouvais apercevoir qu'il était cinq heure du matin. Je me suis pourtant levé, enroulé comme un saucisson dans ma couette bien chaude, puis descendis les marche de l'escalier quatre à quatre. En bas se trouvait Ruka, qui était tranquillement entrain de siroter un thé brulant devant la télévision. Je me suis avancé vers elle d'un pas lent, puis m'allongea devant la télévision. Ruka me servit un thé que je bus avec un grand sourire. J'aimais bien les thé de Ruka, il était fait avec amour, c'était sans doute dans ma tête, mais j'avais l'impression que cet amour s'imprégnait dans le gout du thé. Sans bruit, je me suis lavé, habillé, coiffé. Et le soleil commencait à peine à montrer le bout de son nez lorsque je suis parti au lycée. Mon portable sonna, c'était Ruka qui me prévenait que ce soir, je serais seul à la maison et qu'elle m'avait laissé de l'argent pour le repas. J'ai souri, enfin tout seul sans mes deux mamans. J'ai traversé le portail du lycée, salua quelques élèves que je connaissais de vu, puis vis dans la foule la Queen et sa bande. Au passage je vis une jeune fille qui me rappelait quelqu'un, cependant, je ne pus savoir qui.

  • La sonnerie de reprise des cours retenti, je me suis précipité pour allé en classe, je me suis installé au fond, à côté de la fenêtre. Comme d'habitude, je voyais une victime de la Queen se faire tabasser, se faire embêté, sans pour autant que je me sente concerné,je m'en fichais un peu de ce qu'il se passait ici. Dans le couloir, je vis Ayumu qui me faisait signe à travers la vitre, je tournai le visage pour faire genre que je ne l'avais pas vu. Cela me brisais un peu le coeur de faire comme si, mais il le fallait pour que je reste à l'écart de toute cette histoire grotesque. Une fille entra alors en classe. C'était une jeune fille qui faisait partie de la bande appartenant à la Queen, oui maintenant, je me souviens. C'était elle que j'avais déjà vu. Je baissais le regard. Sur son passage, elle fit tomber un petit objet, une broche peut être, elle ne s'en était pas rendue compte, je me suis levé pour aller la ramasser, puis me planta devant elle, je me suis courbé puis relevé, puis lui tendis l'objet la main à plat.
  • Je crois que ceci t'appartiens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Hideko
Rock'n'Roll, Princess.
avatar

Baito : bad girl.

Nationalité : Japonaise Orientation sexuelle : Bisexuelle
Messages : 29
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Mar 3 Nov - 18:52

    Assaillie par les bruits graves, lourds et répétitifs du chantier de travaux exposé pas loin de sa maison; la brunette a eu un réveil très difficile et pénible. Elle, qui déjà a du mal pour les levers dès six heures de matin, alors pour ce qui est d'un réveil à cinq heures du matin, ce n'était pas gagné. Elle avait même, un pressentiment que cette journée sera vraiment barbante comme les jours précédents : elle ira sûrement roupiller pendant les cours pour pouvoir rattraper ses heures de sommeil ou bien, sécher tout simplement les cours. Pourquoi venir en cours si ce n'est pas pour travailler sérieusement? A vrai dire, Aya n'en avait pas tellement choix. Une fois après avoir quitté ses parents, son oncle a eu la bonté de continuer à payer la scolarité et le loyer de sa fille jusqu'à maintenant. Que devait-elle faire pour le satisfaire? Rien de difficile. Juste squatter l'école, c'était déjà un gros effort pour la rebelle. Et contrairement à ses parents, son oncle était compréhensible et supportable même si la jeune fille ne le voyait pas souvent, du moment qu'il ne lui cassait pas les pieds. C'était raisonnable.
    Une fois qu'elle ait franchi le portail principal de l'école, Hideko a décidé d'assister quand même au premier cours de la journée. Peu importe la matière, elle allait tout de même glander dans une salle climatisée. La sonnerie du bahut retentissait et résonnait des salles de cours jusqu'à l'entrée du bahut, pendant une bonne dizaine de secondes. Aya se dirigea donc vers le bâtiment où devait se dérouler son premier cours, premier étage ou second étage? Bref. Elle n'avait qu'à suivre le troupeau d'élèves, dont la jeune brune ait pu distinguer quelques têtes familières qui étaient dans sa classe.
    Après quelques minutes de filature, Aya entra dans la salle. Encore du bruit! A l'extérieur, c'était le blabla matinal de tous les élèves de Nishigawa, dans les couloirs, c'était les rires en éclats des filles de la troupe de la Queen et maintenant, c'était carrément un bordel sonore dans cette pièce. La cloche avait sonnée mais le professeur n'était toujours pas présent , c'était dans ses habitudes, arrivé en cours avec juste quelques petites minutes de retard. Rien de grave.

    Aya prit le couloir entre la première et la seconde rangée de tables en slalomant les chaises mal placées, puis quelques sacs masculins qui trainaient au sol, et enfin, elle arriva enfin sur le pupitre destiné à Aya Hideko. Une table au fond de la seconde rangée. Dommage que la jeune rebelle n'a pas été placée près de la fenêtre, c'était la place idéale. Mais pas la peine de se plaindre, du moment qu'elle était au fond de la classe.
    Elle s'assit en relâchant tout son poids sur la chaise et laissa tomber lamentablement son cartable au sol. Elle s'apprêtait à se vautrer sur toute la largeur et la longueur de son support de bois, considéré comme un coussin pas confortable; lorsqu'elle fut interrompue dans son élan par la voix d'un garçon qui lui tendait sa main.

    * Qu'est-ce qui m'veut encore celui-là ? *

    « Je crois que ceci t'appartient ... »

    Elle jeta un œil furtif sur ce que pouvait bien contenir la main de ce gars dont elle ignorait le nom. Une broche? Hein? Est-ce que que Aya avait la tête d'une fille qui portait de tels accessoires? Oui, bon, elle portait une dizaine de bracelets autour des poignets et quelques colliers, fins, épais, en cuir autour du cou mais ce n'était pas du tout le style de la jeune fille de porter un truc pareil; elle était « garçon manqué », ça ne se voyait pas ou quoi? [...] Quoique avec son uniforme scolaire qu'elle portait à l'instant même, le jeunot ne pouvait pas deviner qu'Hideko possédait un style de soi-disant « rockeuse ». Elle regarda autour d'elle rapidement pour voir si il y aurait au moins une fille qui aurait remarqué que sa fabuleuse broche était malencontreusement tombée au sol et qu'elle s'affolait en fouillant dans son sac rempli de strass et de paillettes ... Personne apparemment. Elles étaient plutôt occupées à s'envoyer des fichiers via leur mobile ou bien à discuter de tout et de rien entre elles.

    Ce garçon avait l'air d'ignorer le côté « rebelle » de la jeune Hideko. Alors autant de ne le pas dévoiler de suite. Même si Aya n'était pas d'humeur cela, l'amusait étrangement.
    Elle prit alors délicatement l'accessoire de la main du garçon. Pour un gars, il avait quand même la paume de main très douce.

    « Hm ... Oui, merci. » disait-elle d'une voix extrêmement calme.

    Et maintenant? Elle allait peut-être essayer de lancer une sorte de conversation.

    « Je ne te vois presque jamais et pourtant nous sommes dans la même classe ... »

    Si les passe-temps de la jeune fille étaient : sécher les cours, roupiller en cours. Il était évident qu'elle ne remarquait pas grand monde de sa classe. Elle retenait uniquement les visages de ceux qu'elle ne pouvait pas les saquer.
    A partir de là, tout va bien. Du moment qu'Aya ne lance pas de regards noirs tout ira comme sur des roulettes. Enfin, ça dépendra aussi de son interlocuteur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Jie Jang

avatar

Baito : Serveur au Netsu Café

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Messages : 32
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Mar 3 Nov - 19:12



  • J'ai souri, non pas parce que la jeune fille m'avait prit la broche des mains, mais juste par politesse, et aussi parce qu'elle venait de me remercier, ce qui n'arrivait que très rarement. Elle ne se souvenait pas de moi, à dire vrai, ça ne m'étonnait pas, et moi même à la base, je ne l'avais pas reconnu. D'un doigt, j'ai montré ma place à côté de la fenêtre, dans le fond.

  • Tiens c'est bizarre, je suis pourtant assis juste là !

  • J'ai contourné la jeune demoiselle pour m'assoir à ma place, qui était juste à côté d'elle. Puis fis un large sourire. Je me suis alors plongé dans mes pensées puis me souvins que je n'étais pas seul dans la classe et que je venais de parler à quelqu'un. Reprenant mon sérieux, je croisais les bras et arqua un sourcil.

  • Pour une amie à la Queen je te troue plutôt joviale...
  • Mon regard se tourna vers les autres personnes de la classe, plus personne ne parlait, c'était comme si j'avais braver les interdit, comme si j'avais commis le plus grand crime de l'humanité. J'avais parlé à une fille qui cotoyait la Queen, apparemment ici, presque personne ne l'aimait, ou bien tout le monde la craignait. A dire vrai, c'est vrai que presque personne ne parlait à Aya Hideko. Je me souvenais du jour où je l'avais vu pour la première fois, elle gloussait avec ses amies de la Queen parce qu'elle embêtait une pauvre jeune fille qui n'avait rien demandé. Apparament, la grande occupation d'Hideko était de martyriser les gens. Ce qui ne m'étonnais qu'à moitié vu avec qui elle passait ses journées.
  • Pour montrer que je n'avais aucunement l'intention de me disputer avec elle, et que je n'avais encore moins d'idée précise par rapport à cette subite phrase sur la Queen, j'ai souri, automatiquement. Je me suis ensuite retourné pour voir qu'il y avait quelqu'un qui me regardait encore, cette personne était une personne avec qui je n'avais jamais parlé, c'était une personne qui était dans la bande à Ayumu, il allait sans doute rapporter ce qu'il avait vu à ce boulet de service.



  • Quoi ? Je peux lui parler non ? C'est pas interdit !


  • Mon regard se tourna ensuite vers la jeune fille de nouveau, puis j'ai commencé à regarder de plus près la jeune fille, je remarquai alors que la broche n'était sans doute pas à elle. A dire vrai j'en étais sûr, bien qu'elle ai un uniforme scolaire, elle portait des bijoux et du maquillage me faisant penser au style gothik ou punk. Un sourire en coins se dessina au coin de mes lèvres. Je me demandais bien ce qu'elle allait bien pouvoir faire avec la broche. Enfin tant pis, cette question restera sans réponse. Je me suis mit à réfléchir, je ne m'étais même pas présenté.
  • Oh où est la politesse ! Je suis Han Jie Jang... ou Jie pour les intimes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Hideko
Rock'n'Roll, Princess.
avatar

Baito : bad girl.

Nationalité : Japonaise Orientation sexuelle : Bisexuelle
Messages : 29
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Mar 3 Nov - 20:42

    Eh oui! Le jeunot était assis juste à côté d'Aya depuis le début de l'année. Non, elle n'est pas bigleuse pour autant, mais ce gars prenait rarement la parole en classe, il était là sans être vraiment là, en bref : il ne montrait presque aucun signe de vie. Comment faire attention à quelqu'un qui ne se fait pas remarquer? Pour attirer la ô grande attention de la demoiselle, il fallait vraiment un gros scoop. Une personne qui pourrait tenir tête haute à la Queen du bahut. Non, pas ce Park quelque chose, la jeune brunette ne lui accordait aucun intérêt. Il était beaucoup trop aimable, trop gentil, essayait de soi-disant remettre les soi-disant persécuteurs dans le droit chemin en stoppant leurs activités de persécution. Pff, la vanne. Il est juste un peu trop sûr de lui et croit pouvoir arriver à son objectif final : c'est beau de rêver n'est-ce pas? Enfin bref. Pourquoi parler de lui d'ailleurs? Retournons donc à propos de notre chère voisin de classe alias le jeunot. Ce dernier passa derrière moi puis fini par s'installer sur son pupitre. Il eut un léger blanc entre Aya et le gars. Juste entre eux car avec la classe, un léger blanc n'était même plus possible mais Hideko et son voisin pouvaient quand même s'entendre, cela facilitera l'écoute et la communication.

    « Pour une amie de la Queen, je te trouve plutôt joviale ... »

    Comment ça? [...] Il y a un malentendu là. La brunette était peut-être associable mais jusqu'au point de martyriser les personnes à la sauce Queen! Honnêtement, oui, elle pourrait aller martyriser les proies faciles et les victimes les plus exposées à ce genre de passe-temps, mais ce n'était, mais pas du tout le genre de la jeune fille. Si elle devait se défouler, elle ne ferait que de répondre méchamment et rudement. Et de plus, Aya n'était pas vraiment l'amie de la Queen, même si la rebelle était méchante, elle n'avait aucune remarque particulière sur les actes de la troupe de la Queen du bahut. La Queen, c'est la Queen, elle faisait ce qu'elle voulait. Sympathiser avec cette persécutrice pourquoi faire? Pour être juste populaire ou parce que on a simplement un sadisme scotché dans l'âme? Après tout, peu importe. La jeune brune se demandait bien qui aurait pu faire passer de telles rumeurs sur elle ou bien était-ce juste un point de vue que se donnait le jeunot puisque d'après lui, Aya fréquenterait la Queen tant bien aimée de tous et de toutes.
    Pour résumer cette situation toute confuse, Aya Hideko est la rebelle du service et est l'amie de la Queen et elle est accusée d'actes de persécution alors qu'elle n'a jamais rien fait de tel. En plus d'avoir une réputation de « mauvaise rebelle », faut qu'on rajoute qu'elle est aussi persécutrice en herbe. Ce jour est à marquer d'une pierre blanche, ça doit être le jour des révélations et le jour le plus bizarre qu'elle n'ait jamais vécu.
    La brunette a souhaité mettre les choses au clair, mais le jeunot a de suite enchainé en reprenant la parole.

    * Merde. Aujourd'hui est un jour bizarre et en plus, j'ai rencontré un gars tout aussi bizarre ... *

    Bon, apparemment, il s'est décidé à lancer la conversation. Il se présenta rapidement et laissa un blanc. Là, Aya devait sûrement prendre la parole et faire de même, hein? Eh bien, jouons le jeu. Mais devait-elle réellement prendre la peine de se présenter?

    « Tu dois sûrement me connaitre vu que je suis assez connue ici pour une mauvaise réputation. Je lance peut-être des regards noirs mais je n'ai jamais mangé personne me semble-t-il ... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Jie Jang

avatar

Baito : Serveur au Netsu Café

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Messages : 32
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Mar 3 Nov - 21:23


  • Je fis un grand sourire, il était vrai que j'avais cerné la jeune fille trop vite, et que mes impressions étaient fausses, cependant, j'avais souvent entendu qu'elle faisait partie de la Queen's family. Dit comme cela c'est sûr ça fait bête, néanmoins, c'était ce que j'avais entendu. Les élèves étaient aussi sans doute du même avis, ce n'était pas mon avis, juste une constatation par rapport aux réactions des élèves lorsque j'ai commencé à parler avec Aya Hideko. La jeune fille m'affirma que je devais savoir quel était son nom, à dire vrai, je le savais, c'était vcrai, cependant, j'aurais aimé qu'elle me le dise et qu'on se présente normalement, à la base, c'est ainsi qu'une rencontre devait se dérouler.

  • Eh bien oui, je connais ton nom, tu es Aya Hideko. Et en ce qui concerne ton histoire de manger une personne, je ne pense pas que tu sois canibale. Mais bon, à dire vrai, il y a tellement de rumeurs qui circulent sur tout le monde.

  • Je lui fis un sourire, la jeune fille lui plaisait bien, elle semblait être si gentille, et pourtant, pourquoi tout le monde la traitait comme si elle était un monstre, je me suis mis à dessiner son visage sur mon cahier. Je regarde longuement la jeune fille, puis je réfléchis à ce qu'elle a bien pu ressentir lorsque j'ai sorti ma première phrase. Elle devait certainement être un peu vexée que je l'ai comparé à la Queen. Je me suis arrêté de dessiner puis la fixa longuement.

  • Désolé... je suis désolé, peut être que tu as mal pris le fait que je t'ai prise pour une amie à la Queen, quand j'y pense si tu l'étais, tu ne m'aurais certainement pas parlé.

  • Mon sourire se dessina encore sur mes lèvres, j'arrachais la page de mon cahier et la tendis à la jeune fille. Le dessin la représentait, assise sur un banc, un jour de printemps, les cerisiers étaient en fleur, et quelques pétales tombaient au dessus d'elle. Elle portait son uniforme. Et regardait le ciel avec un sourire presque invisible.

  • Je trouve qu'il est assez triste, tu es seule dessus, mais en même temps, je ne t'ai jamais vu accompagnée de qui que se soit, tu es souvent seule je trouve...

  • J'ai souri, cependant, je ne savais pas si j'avais la permission de la dessiner, à vrai dire, toutes les personnes que j'avais dessiné, elles ne le savaient sans doute pas, elles ne savaient pas non plus que je les avais photographiées.

  • Peut être que ça te dérange que je t'ai dessiné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Hideko
Rock'n'Roll, Princess.
avatar

Baito : bad girl.

Nationalité : Japonaise Orientation sexuelle : Bisexuelle
Messages : 29
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Mer 4 Nov - 17:53

    Il eut un sourire narquois, la jeune fille ignorait si c'était du positif ou du négatif. Et puis ce Han Jie avait cette habitude d'avoir un grand sourire, simple et naturel mais tout de même rayonnant. Depuis que la brunette a été admise dans cette école, c'était la seule et unique personne qui lui adressait un si grand sourire et qui parlait aussi naturellement et calmement avec la jeune Hideko d'un fort tempérament. Mais là, elle avait juste décidé de faire sa soi-disant « gentille ». Elle n'était pas encore très habituée à faire ça. Disons qu'elle avait prit un gros risque en faisant cela. Ce n'était pas non plus très prudent de sa part et puis, cette atmosphère calme et détendue paraissait très agréable pour Aya.
    Oui, bon, elle parlait de « manger de personne », c'était une façon de le dire. Elle ne se considérait pas non plus comme une cannibale ... Ce jeunot manquait sûrement d'humour, il prenait toutes les phrases de la rebelle au sérieux. Et puis, il est aussi très bavard, ça tombe bien, la brunette n'aime pas vraiment user de la salive, sauf dans des conditions plus ou moins « extrêmes ». Mais il restait tout de même un gars chelou, bizarre, comme si il venait d'une autre planète. Faut avouer que c'est aussi la première fois qu'Aya rencontre une personne aussi « hors-du-commun » comme Han Jie.
    Ce dernier prit un crayon et gribouilla sur son petit cahier assez bien entretenu. La jeune Hideko croisa les bras, les posa délicatement sur la table et finit par fourrer la tête dans le creux de ses deux bras.

    « Désolé... Je suis désolé, peut être que tu as mal pris le fait que je t'ai prise pour une amie à la Queen, quand j'y pense si tu l'étais, tu ne m'aurais certainement pas parlé. »

    La rebelle, toujours étant dans la position d'hibernation en salle de classe; tourna légèrement la tête pour pouvoir apercevoir l'innocente bouille d'Han Jie.

    *Je t'en aurais parlé si tu m'avais laissé un minimum de temps de parole, idiot!*

    D'ailleurs, comment a-t-il su qu'elle avait plus ou moins mal pris ce qu'il avait dit à propos de la Queen? Non, sérieusement! Il aurait un don? Dans le genre, lire dans les pensées des autres? Impossible. Faut arrêter de se faire des films aussi. Décidément, le manque de sommeil rendait Aya complètement dingue et paranoïaque.
    Et voilà qu'il se remettait à sourire devant son cahier, non, non, ce n'était pas de la paranoïa, il souriait bel et bien devant un cahier. Bon sang, qu'est-ce qui peut bien lui afficher un tel sourire? Il tendit alors son cahier à la rebelle. Elle se redressa de sitôt, vit un dessin tracé sur l'une des pages, ça représentait un personnage aux cheveux mi-longs, sûrement un personnage féminin, sous un arbre de cerisiers qui laissa tomber tranquillement quelques unes de ses pétales. Aya prit alors le cahier pour admirer le chef-d'œuvre.

    « Je trouve qu'il est assez triste, tu es seule dessus, mais en même temps, je ne t'ai jamais vu accompagnée de qui que se soit, tu es souvent seule je trouve... »

    Ah, il avait rapidement dessiné Aya elle-même avec un air mélancolique. C'est trop à l'eau de rose, faut arrêtez là! Certes, elle était toujours seule jusqu'à maintenant. Être entourée, voire trop, ne l'intéressait guère. Elle aimait être plongée dans la solitude; pour elle, c'était quelque chose d'important. Et elle n'a pas réellement eu l'occasion de voir des cerisiers en fleur. Elle était trop préoccupée par autres choses futiles et sans intérêt.

    « Peut-être que ça te dérange que je t'ai dessiné ? »

    La brunette fixa Han Jie un court instant puis redonna son support. Elle haussa les épaules et dirigea son regard vers le grand tableau vert de la salle.

    « Bof. Peu importe, tu fais ce que tu veux, hein ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Jie Jang

avatar

Baito : Serveur au Netsu Café

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Messages : 32
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Mer 4 Nov - 20:36



  • La jeune fille à mes côtés semblait de plus en plus froide, comme si je l'avais offencé, d'une quelconque manière. Je trouvais cela dommage qu'une fille comme Hideko Aya soit si peu enjouée. Sans doute avait-elle un secret trop lourd à porter ? Ou bien tout simplement était-elle comme ça par nature.

  • Je me suis demandé alors pourquoi est-ce que je m'obstinais à vouloir faire la conversation, à dire vrai, depuis le début, c'était moi qui parlais, peut être avait-elle autre chose à faire que d'écouter mes discours incessants. Elle me rendit mon cahier, que je regardais avec un peu de peine. A dire vrai, j'aurais aimé voir Aya sourire, au moins une fois. Elle était toujours entrain de faire une tête plus ou moins triste, et elle semblait être ennuyée lorsque quelqu'un venait lui parler, ou tout simplement lorsqu'elle se trouvait dans une salle de classe avec des élèves un peu trop collant comme Han Jie Jang, qui est tout simplement, moi.

  • * Je l'ennuis...c'est certain *
  • J'avais envie de me foutre une baffe en plein dans le nez, mon sourire s'était effacé, et je réfléchissais au pourquoi du parce que j'étais con. A vrai dire, elle n'a sans doute jamais voulu m'adresser la parole, elle ne m'avait même jamais repéré dans la classe alors que nous étions voisins de table. Si elle avait voulu un jour me parler, alors elle l'aurait fait depuis longtemps. Car je ne pense pas que cette fille soit comme les autres, à attendre que le sexe masculin fasse le premier pas.
  • Je t'embête peut être...
  • Cette phrase était sortie toute seule, je n'avais pas pu la retenir. Je suis quelqu'un de direct, de franc. Je n'aime pas le mensonge, je n'ai jamais aimé ça. Alors de sa part, de la part d'Aya Hideko, je voulais entendre la vérité, savoir si oui ou non elle n'en avait rien à faire de ma petite gueule de gamin, ou si au contraire, elle était, ne serait-ce qu'un peu heureuse que je lui parle, que je lui fasse passer le temps.

  • Mon regard se tourna ensuite vers la fenêtre. Oguri Ayumu était revenue, elle me fixait d'un regard vide. Timidement, j'ai levé la main et lui fis un signe discret avec un petit sourire. Elle fit de même, mais en beaucoup plus voyant. La porte de la classe s'ouvrit, une élève entra, je l'avais déjà vu, elle était l'une des victime de la Queen, je crois que son nom est Park Jin Rin, un nom dans ces eaux là. Je la regardais d'un air à la fois triste et bienveillant. Je n'aimais pas la persécution, mais je ne faisais rien pour faire en sorte que ça change. J'étais un garçon effacé, lâche, et un peu stupide...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Hideko
Rock'n'Roll, Princess.
avatar

Baito : bad girl.

Nationalité : Japonaise Orientation sexuelle : Bisexuelle
Messages : 29
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Jeu 5 Nov - 20:24

    Après avoir rendu le cahier à son propriétaire, la brunette n'osait plus fixer, regarder Han Jie. Pourquoi? A cause du dessin? Des dires de ce jeunot? Elle même ne le savait pas vraiment. Ce que dégageait le dessin avait touché une corde sensible de Hideko? Cet air si doux, si innocent et si mélancolique ... Qu'est-ce qui la gênait tellement? Ce dessin représentait exactement les mêmes sentiments, émotions qu'elle avait eues, durant le collège, lorsque son amie l'a trahie. Alors jusqu'à aujourd'hui, était-ce toujours pareil? Aya se sentait-elle toujours trahie? C'était sans doute pour cela qu'elle évite de fréquenter des personnes et qu'elle s'est renfermée sur elle-même. C'était pour cela qu'elle fait sa dure, sa rebelle et peut paraître aussi froide que la glace. Pourquoi la vie a-t-elle été aussi sans pitié avec elle? Même si elle cherchait des réponses, elle ne les trouvera pas de sitôt. Elle a donc laissé tomber tout effort.
    Une conversation qui partait d'un si bon pied, comment aurait pu-t-elle dégénérer ainsi?
    Les pensées de la jeune fille était de plus en plus confuses et allait presque perdre les pédales. Ou carrément péter un boulon. Si ça continue comme ça, elle allait finir dépressive. Mais elle n'allait pas non plus montrer, au grand jour, son côté faible et si sensible aux yeux d'un simple gars nommé Han Jie.

    « Je t'embête peut-être ... »

    Peut-être, peut-être pas. Aya ne savait plus quoi lui dire. Oui, elle passera pour Ataru sans pitié. Ce qui serait très contradictoire à son comportement d'il y a une heure environ. Non, elle passera pour une fille attentionnée, frêle et toute douce, ce qui est considéré comme l'extrême opposé du clan des Ataru. Est-ce qu'elle serait faite grillée elle-même? Il était rare qu'elle fonçait tête baissée dans de telles situations mais là, il fallait avouer qu'elle n'a pas été prudente, du tout. Pas du tout. Et si elle fuyait cette phrase en détournant la conversation? Dans tout les cas, ça serait malhonnête et pas très favorable. Que devra-t-elle faire, au final? Mentir encore ou simplement lui dire la vérité?
    Elle resta en silence pendant un long moment et finit par lui répondre :

    « Pour être honnête, après avoir vu ton dessin ... Un de mes mauvais souvenirs du passé ont refait surface. Mais c'est sans importance maintenant, ce n'est que le passé ... »

    C'était sans doute du passé, mais intérieurement, Aya ne restait pas de marbre. Elle avait cette envie de crier à pleins poumons ou de frapper quelque chose jusqu'à à en avoir mal. Elle voulait se défouler pour que ses sentiments de haine, de crainte et de tristesse puissent s'estomper peu à peu jusqu'à ce qu'ils disparaissent complètement de son esprit si torturé par le passé jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Han Jie Jang

avatar

Baito : Serveur au Netsu Café

Nationalité : Coréenne Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Messages : 32
Date d'inscription : 02/11/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Sam 7 Nov - 20:18



  • Hideko Aya avait beau dire que c'était du passé, que ce n'était plus important, j'étais certain qu'au contraire, elle en avait encore gros sur le coeur à propos de ce souvenir si peu enjoueur. Je me demandais si Hideko Aya était gentille et assez douce seulement avec moi. C'était quelque chose qui le travaillait depuis maintenant quelques minutes. Aya était une rebelle, rien qu'à voir de quelle manière les autres élèves la regardaient pour le savoir. Cependant, elle semblait plus gentille avec moi... il n'y avait peut être aucune raison, mais s'il y en avait une, je voulais la savoir, sans pour autant avoir l'audace de la lui demander.

  • Hideko chan, pourquoi es-tu si triste alors, si c'est du passé ? Ce ne sont pas mes affaires je le sais, et si tu ne me le dis pas, c'est pas ça qui m'empêchera de dormir, cependant, le fait que tu ai un air si triste peint sur le visage, montre clairement que cet évènement... a beaucoup plus d'importance que tu peux le croire... et tu ne pourras pas avancer, si tu crois ce que tu m'as dit. Tu ne pourras pas être pleinement heureuse, si tu ne trouves pas un moyen de régler cette histoire de ton passé, de faire le point...

  • Avec ce discours, je savais qu'il y avait des risque qu'Hideko Aya me déteste, qu'elle me méprise, ou bien qu'elle me traite comme les autres du lycée. Je voulais pourtant la voir sourire. Elle savait sourire avant, j'en étais certain, aucune personne n'a jamais souri de sa vie. J'étais certain aussi, qu'elle avait oublié de quelle couleur était un sourire, sa chaleur, elle avait oublié son gout. Je voulais la voir sourire, je voulais qu'elle aussi puisse le faire. J'aime sourire, j'ai toujours aimé ça, ma joie de vivre et mon sourire sont ma force. Je regarde la jeune fille, je ne souris plus, j'ai peur que ses sentiments la rattrapent et la hantent. J'ai aussi peur que mon sourire s'efface par sa tristesse qui remonte. Je ne sais pas très bien décrire ce qu'elle ressent, je ne peux pas comprendre... ce n'est pas possible... La rebelle à côté de moi semble être déstabilisée, bien entendu, ce n'est qu'une hyppotèse, je ne suis pas devin malgré le fait que je ne me trompe que rarement sur les sentiments des gens...
  • Hideko chan... j'espère ne jamais revoir cet air triste, pourquoi, sur ton visage, personne ne décrypte aucun sentiment ? Et que là, sur ton visage habituellement sans expression à part la lassitude, j'y trouve de la tristesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aya Hideko
Rock'n'Roll, Princess.
avatar

Baito : bad girl.

Nationalité : Japonaise Orientation sexuelle : Bisexuelle
Messages : 29
Date d'inscription : 28/10/2009

MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   Dim 8 Nov - 19:01

    L'atmosphère qu'il régnait entre la rebelle et son voisin de classe était devenu extrêmement tendu. Aya allait s'aventurer dans un sujet très délicat. Elle voulait en parler mais résista tout de même. Elle n'allait pas non plus, si facilement, casser son image de « rebelle » surtout face à une personne qu'elle venait à peine de connaître. Elle n'allait pas céder, pour le moment ... Chaque instant de blanc se faisait de plus en plus lourd dans cette conversation de regards et d'expressions de visage. Mais ce n'était pas aussi lourd que son passé. Elle le supportait; elle voulait rester muette pendant les minutes qui allaient suivre. Elle ne comptait pas non plus de prendre la parole car elle avait dévoilé un « morceau » de son passé.

    « Hideko chan, pourquoi es-tu si triste alors, si c'est du passé ? Ce ne sont pas mes affaires je le sais, et si tu ne me le dis pas, c'est pas ça qui m'empêchera de dormir, cependant, le fait que tu ai un air si triste peint sur le visage, montre clairement que cet évènement... a beaucoup plus d'importance que tu peux le croire... et tu ne pourras pas avancer, si tu crois ce que tu m'as dit. Tu ne pourras pas être pleinement heureuse, si tu ne trouves pas un moyen de régler cette histoire de ton passé, de faire le point... »

    Oui, ce n'était pas ses affaires mais avait-elle réellement un visage si triste, comme il le disait? Si c'était ça, elle était donc toujours triste. D'ailleurs, elle était rarement de bonne humeur. Ce n'était pas la peine non plus de la rappeler, elle savait que son passé était pas facile à endurer mais le fait qu'il était important était faux, le fait qu'il devrait être mis au clair pour qu'Aya puisse mener une vie heureuse étaient tout aussi faux. Les vérités sont toutes aussi dures à cerner, dures à y croire; c'est pour cela que la vie est remplie de mensonges et de trahisons.

    « Hideko chan... j'espère ne jamais revoir cet air triste, pourquoi, sur ton visage, personne ne décrypte aucun sentiment ? Et que là, sur ton visage habituellement sans expression à part la lassitude, j'y trouve de la tristesse ? »

    Pourquoi? Pourquoi? Ce simple questionnement oblige à Aya de se morfondre à trouver les réponses : les plus justes, les plus correctes et les plus honnêtes. Mais c'était désespérément impossible pour elle, car elle n'était plus juste envers elle-même et correcte envers elle-même. Elle ne l'était plus. Elle s'est trouvé une autre image à elle-même pour repartir du bon pied, reprendre un nouveau départ ...
    Pourquoi on ne voyait aucun sentiment, aucune émotion sur ce pauvre visage?
    Ce visage, ces yeux ont vu trop de choses horribles et poignantes. Elle ne voulait plus les revoir, une seconde fois, était-ce peut-être pour cela qu'elle s'était décidé de changer, de devenir une autre Aya Hideko? Ces doutes mettaient encore plus en évidence cette part de mystère que possédait la jeune nippone.

    « Tu n'as jamais connu la 'réelle' tristesse ... Ce que tu vois là n'est qu'une simple nostalgie totalement puérile. Aujourd'hui, je pense qu'il est inutile de se remémorer de ça ... »

    Elle savait que Han Jie voulait la réconforter, la faire parler de ses problèmes comme une sorte de visite chez le psychologue. Mais elle savait qu'elle allait passer pour une victime si elle racontait tout et, Aya n'aimait pas ça. Elle était consciente qu'elle pouvait régler tout ça, mais elle ne faisait aucun effort. Elle ne voulait pas se donner la peine pour résoudre des problèmes du passé alors qu'elle avait déjà prise des décisions auparavant. C'était peut-être des bonnes ou des mauvaises décisions, mais peu importe, maintenant, il était beaucoup trop tard de revenir en arrière. Même si elle en parlait à ce jeunot, il n'y aura aucune conséquence sur ce passé, alors, à quoi ça sert d'en parler?

    Les engrenages du temps s'étaient bel et bien mis en marche depuis qu'Hideko était arrivée sur Terre; elle ne pouvait y remédier, elle n'avait pas choisi son destin ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un beau matin [ Aya]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un beau matin [ Aya]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jonathan (+) cette peur constante de sombrer dans le néant.
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nishigawa Gakuen :: ニシガワ 1 - Nishigawa 1 :: 

1er étage

 :: Salles de cours
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit